Trivia

De Yukipédia de Haruhi.fr
Aller à : navigation, rechercher

Le texte suivant est en grande partie (pour ne pas dire totalement) traduit depuis la page Trivia du wiki du SOS-dan anglophone.


Épisode 00 - Les aventures d'Asahina Mikuru

  • C'est en fait l'épisode 11 dans l'ordre chronologique.
  • Les bandes noires de chaque coté de l'écran servent à montrer que le film a été enregistré par un caméscope en format 4/3, les épisodes étant produits dans un format 16/9.
  • La conversation bizarre entre Nagato et Koizumi à propos de "la clé" est une référence à Kyon et à son rôle dans l'anime, ainsi que sa relation avec Haruhi. Comme l'ont fait remarquer Yuki, puis Mikuru et Itsuki, Kyon a été informé du fait qu'il a été "choisi par Haruhi". Ils ont tous montré un intérêt certain et de la curiosité envers lui.
  • Dans l'introduction et les crédits de fin, les noms de Mikuru, Yuki et Itsuki sont écrits en katakana au lieu d'être écrit en kanji et hiragana, pour faire comprendre le fait qu'ils jouent le rôle de personnages autre qu'eux même, bien que leurs personnages portent le même nom qu'eux. Yuki fait l'annonce de "La Mélancolie de Suzumiya Haruhi I" pendant la bande annonce du prochain épisode sur le DVD. Bande annonce DVD de Yuki
  • Le DVD contient une scène supplémentaire.
  • La jaquette de l'édition limitée du DVD montre Mikuru portant un costume de grenouille, ce qui est une référence à l'épisode 9, "Un jour sous la pluie."
  • L'assistant-réalisateur Yutaka Yamamoto a produit de nombreux films live indépendants lorsqu’il faisait partie de l’association d’amateurs d’animation de l’université de Tokyo. L’un d’entre eux est un film de type tokusatsu (X-or, Bioman, etc…) s’appelant 怨念戦隊ルサンチマン, ce qui peut se traduire par "l’Escadrille du Ressentiment". Apparemment, la plupart des "mauvaises utilisations" de la caméra vues dans « Les aventures de Asahina Mikuru Episode 00 » ont été inspirées de ce film.
  • Lorsque Mikuru apparaît dans son (aguichant) costume de bunnygirl, il y a toujours un petit point sur son sein gauche. Ceci est expliqué dans l’épisode 10.
  • L’épisode animé dans la saison 2 “Le soupir de Haruhi Suzumiya” nous raconte l’histoire se déroulant en coulisse de « Les aventures de Asahina Mikuru Episode 00 », ainsi que des divers phénomènes surnaturels survenus pendant le tournage. Une partie d’entre eux ont été filmés et peuvent être vus dans l’anime.
    • Un vol de colombes grises se transforme en colombes blanches en une nuit.
    • Mikuru émet un laser de sa lentille de contact bleue. (filmé)
    • Mikuru génère un fil mono-moléculaire à hyper-vibrations de sa lentille de contact argentée.
    • Mikuru tire une fléchette de sa lentille de contact dorée.
    • Mikuru crée un micro trou noir à partir de sa lentille de contact verte.
  • Tous les phénomènes anormaux concernant l’héroïne ont été réparés par les nanomachines de Nagato.
    • Les cerisiers en bordure de rivière sont en fleurs hors saison. (filmé)
    • Un chat de gouttière parle. (filmé)
    • Des pistolets à billes se changent en pistolet à eau sans que personne ne le remarque.
    • Les colombes blanches deviennent des pigeons migrateurs, une espèce disparue.
    • Le mouvement de précession de la terre s’incline légèrement.
    • Une séquence d’introduction et des effets spéciaux de qualité professionnelles sont ajoutés pendant que l’équipe de production (Kyon et Haruhi) sont en train de dormir. (filmé) On suppose que c'est Yuki qui en est la source.
    • De mystérieux groupes de personnes se promènent à travers l’école en cosplay.
    • Kyon trouve un plan pour stopper la recrudescence de ces phénomènes ridicules. Le plan, laisser Haruhi enregistrer les remerciements de fin, expliquant que les faits se trouvant dans ce film ne sont pas réels, par deux fois, peut aussi vu être dans le film.
  • Bien que les évènements prenant place dans ce 1er épisode demeurent confus et bizarre, la majeure partie d’entre eux sont au final réalistes. Il y a deux exceptions. La 1ère est Shamisen, le chat qui parle. Bien que sa présence soit expliquée dans l’anime de 2009; La 2ème est la 1ère bataille entre Mikuru et Yuki, quand Mikuru utilise le Mikuru Beam. Bien qu’apparemment sensé n’être qu’un effet spécial, il est clair que quelque chose d'inattendue se produit. La caméra tremble et s’éteint un moment, Kyon grogne à cause de l’impact, et étrangement, Nagato attaque Mikuru. Mikuru a d’une manière ou d’une autre réellement utilisé un Mikuru Beam suite au désir d’Haruhi qu’elle le fasse.
  • Dans le 1er combat de Mikuru et Yuki, Mikuru utilise une reproduction d’un Desert Eagle avec barillet de 10 pouces.
  • Les boites des maquettes Gundam Perfect Grade pour le Wing Zero Custom et le Strike Gundam peuvent être vues pendant la publicité pour la boutique de maquettes Yamatsuchi à 15:17, après que Mikuru s’incline. La reproduction d’arme que Mikuru utilise à la boutique de maquettisme est un AK-47.
  • La réplique de Yuki "Je suis ventriloque" pour expliquer la voix de Shamisen est une possible référence à un chapitre d'Astro : Le Chat Rouge publié en 1954 dans lequel on peut voir Hige Oyaji donner une explication similaire au fait que le chat parle.
  • L’épisode entier contient une ressemblance frappante avec le nihilisme existentiel de Macbeth quand il dit que : « La vie n'est qu'une ombre qui passe, un pauvre histrion qui se pavane et s'échauffe une heure sur la scène puis qu'on n'entend plus... une histoire contée par un idiot, pleine de fureur et de bruit et qui ne veut rien dire.

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi I

  • C'est l'épisode 1 chronologiquement.
  • Cet épisode commence de manière symbolique en noir et blanc, et passe à la couleur lors de la 1ère rencontre de Kyon et Haruhi.
  • Kyon commence sa narration dans cet épisode en déclarant qu'il a réalisé tôt dans sa vie que le Père Noël n'existait pas. Ces lignes ressemblent étrangement à la séquence d'introduction de l'OAV Itsudatte My Santa !] Dans cette série, le seiyuu d'Haruhi, Aya Hirano, a joué le rôle de Santa Mai .
  • Le livre que lit Yuki est La Chute d'Hypérion de Dan Simmons.
  • Haruhi a en main une revue de Comptiq, avec Shuffle! en couverture, ainsi qu'une revue de Comp Ace (avec une illustration de Navel, les créateurs originaux de Shuffle!, en couverture), pour démontrer la nécessité du Moé au SOS-Dan. Yuki Goto (Mikuru), Tomokazu Sugita (Kyon) et Sayaka Aoki (La sœur de Kyon), étaient les seiyuu de Kaede, Rin et Lisianthus dans Shuffle!.
  • En classe, vers 9:49, Haruhi demande à Kyon si elle ne l'a pas déja rencontré avant. C'est une référence au chapitre "La Rhapsodie de la Feuille de Bambou" animé dans le remake de la saison 1.
  • Il y a un garçon avec des cheveux blonds et court dans la classe 1-5 qui semble dormir beaucoup sans se faire prendre tout au long de l'épisode.
  • La scène sur le chemin du lycée avec 2 filles devant Kyon et une derrière, sera réutilisé dans l'épisode 14 (diff) ou VI (chrono)

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi II

  • C'est l'épisode 2 chronologiquement.
  • Kyon fait référence à une des tâches de Sisyphe dans l'introduction.
  • La porte noire sur la gauche de la salle est une référence à l'épisode "La Rhapsodie de la Feuille de Bambou".
  • A la fin de la bande-annonce pour l'épisode 4, Kyon dit : "Père, vais-je le faire ?". C'est une parodie de la citation "Père, je le ferais !" venant du manga sur le baseball Kyojin no Hoshi.
  • Nagato lit la version japonaise du livre de Simon Sigh, 'l'histoire des codes secrets. De l'Égypte des pharaons à l'ordinateur quantique', aux éditions Lattès. La version japonaise est publiée par Shinchōsha (ISBN 4-10-539302-2).
  • Le livre que Nagato prête à Kyon est Hypérion de Dan Simmons. C'est le premier livre de la tétralogie des Cantos d'Hypérion (qui est suivi par La Chute d'Hypérion, le livre qu'elle était en train de lire lors du précédent épisode).
  • L'appareil photo que Haruhi utilise pour faire chanter le président du club d'informatique est un FujiFilm ZOOM DATE 1000. C'est un appareil photo compact argentique.
  • Quand elle est en train d'escroquer le président du club d'informatique, il est largement pensé que, après qu'il soit affirmé que tout le club est témoin, Haruhi (malgré avoir été censurée), clame "Je dirais que le club entier avait prévu de faire une tournante avec elle !".

L'ennui de Suzumiya Haruhi

  • C'est l'épisode 7 chronologiquement.
  • L'uniforme d'EPS est bleu pour les étudiants en 1ère année, rouge pour les 2èmes années et vert pour les séniors.
  • Le téléphone de Koizumi est un Nokia 6630 bordeaux.
  • Cet épisode prend place après les évènements de l'épisode 14, et l'on peut ainsi y retrouver plusieurs références :
    • A 13:22, quand Haruhi et Mikuru se changent en pop-pom girl, Haruhi pense coiffer une queue de cheval à Mikuru, puis elle regarde Kyon et décide de ne pas le faire. C'est une référence à l'épisode 14 La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI.
    • A 15:39, un géant bleu se tient derrière une grand roue. C'est le même que l'on peut apercevoir lors de l'épisode 13, La Mélancolie de Suzumiya Haruhi V. Cette grande roue peut être vue dans l'épisode 13 à plusieurs reprises (17:19~24, 17:29~49, 18:20~27).
    • A 17:05, Koizumi demande la chose suivante : "Lors du précédent incident, lorsque que toi et Suzumiya-san étaient dans l'autre monde... Comment êtes vous revenus ?". Cette ligne est une référence à l'épisode 14, La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI.
    • Le costume d'infirmière de Mikuru, la phrase de Kyon "il se trouve que je suis impliqué dans un incident pouvant briser le monde", et Mikuru déclarant que "si tu es gentil avec moi, ça va encore recommencer..." sont aussi des références à l'épisode 14.
  • Quand Haruhi signale à Mikuru d'effectuer un amorti, Kyon demande si elle essaie de faire baisser les points de mana du lanceur. C'est une référence à la série de jeu vidéo Dragon Quest.
  • A 17:45, on peut voir Yuki avec ses lunettes, à coté de Kyon à genoux, tout cela dans une salle étrange avec une fille inconnue en face d'eux. C'est une référence à l'épisode 10, La Mélancolie de Suzumiya Haruhi IV. La musique de fond correspond aussi à la même scène de combat.
  • La musique de fond que l'on entend lorsque Kyon prend le rôle du lanceur est une réorchestration du générique de début de la série TV Touch (devenu Théo, ou la batte de la victoire en France), tiré du manga éponyme sur le baseball créé par Mitsuru Adachi.
  • Koizumi dit : "Il semblerait que ce soit une mauvaise idée de laisser Suzumiya-san s'ennuyer. Nous devrions prendre ça en considération lor de nos prochaines activités." C'est en se basant sur cette constatation que l'on aura le scénario de l'épisode Le Syndrome de l'Ile Déserte (1ère partie).
  • La musique d'ambiance utilisé pendant l'explication de Koizumi est une parodie de celle d'Ergo Proxy.
  • Selon les romans, le livre que lit Yuki dans cet épisode est le roman japonais Oedipus Shoukougun de Kiyoshi Kasai.
  • A la fin de l'épisode, Haruhi montre un poster pour se joindre à un tournoi de football américain dans la même lignée que celui de Eyeshield 21, où la seiyuu d'Haruhi, Aya Hirano, fait la voix de Anezaki Mamori.

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi III

  • C'est l'épisode 3 chronologiquement.
  • Le téléphone portable de Kyon est un Panasonic FOMA 902i noir.
  • Dans le générique de fin, les noms de Kyon et Haruhi sont écrits ensemble avec de gros caractères, séparés des autres personnages. C'est sans doute une référence à plus tôt dans l'épisode, quand Haruhi est agacée du fait que Kyon tire un cure-dent marqué, ce qui fait que les deux se retrouvent dans des groupes différents. Le générique parodie ceci (en séparant en deux groupes les noms des personnages), faisant comme si Haruhi et Kyon avaient tous les deux tirés un cure-dent marqué.
  • A la fin de la bande-annonce pour l'épisode 6, Kyon crie "Qu-Qu'est-ce que c'était !? (NA-Nandatte ?!)". C'est une référence au manga MMR, Magazine Mystery Reportage (Magazine de Reportage sur les Mystères).
  • Yuki lit la traduction japonaise de la Phénoménologie de l'esprit de Georg Wilhelm Friedrich Hegel, publié en 1807. La dernière édition de la traduction japonaise par Hasegawa Hiroshi a été publiée en 1998 par la maison d'édition Sakuhinsha (ISBN 4-87893-294-5). Kyon est vu en train de lire le volume 2, I-My-Me de 学校を出よう, Gakkō wo Deyō (Partons de l'Ecole), un roman illustré de Nagaru Tanigawa.
  • Dans cet épisode, Haruhi et compagnie mangent dans un WcDonald's. C'est, bien entendu, une parodie de McDonald's.
  • L'appareil photo qu'utilise Haruhi pour prendre les photos de Mikuru en costume de soubrette est le CASIO EXILIM EX-Z57(ou EX-Z55). Mikuru l'utilise dans l'épisode 6 ("Syndrome de l'île déserte (1ère partie)"). Ces appareil ont été produit en 2005 au Japon et sont introuvables en France (hors importation).
  • Dans la partie d'Othello, Mikuru perd contre Yuki. Il faut savoir que c'était aussi la 1ère partie d'Othello de Yuki.
  • Dans cet épisode, on peut voir le E.T. NekoMan dans l'image de fond des sponsors. Sur le front de NekoMan, 'E.T.' est marqué, mais est flou.
  • On peut aussi remarquer que tout le monde a garé son vélo dans une zone de stationnement interdit. Mais seul Kyon a vu le sien confisqué.
  • Les séquences irréalistes du début semblent être un hommage aux scènes similaires que l'on peut rencontrer dans Neon Genesis Evangelion, en particulier les passages avec des citations en blanc sur fond noir, ainsi que les images mirrorées et répétées de Kyon et Yuki.

Syndrome de l'île déserte (1ère partie)

  • C'est l'épisode 9 chronologiquement.
  • Kyon parle d'un chalet isolé par le blizzard comme exemple de chambre close. C'est une référence au chapitre non encore animé "Syndrome de la Montagne Enneigée".
  • Kyon nomme deux îles : L'île du Panorama est une référence au roman policier de Edogawa Ranpo, et l'île du Nourrisson, qui est le lieu de 'naissance' de Mothra.
  • Haruhi nomme trois bâtiments : Black Deat, Lilas, et Kouketsu. Ce sont des références à des romans policiers new-wave (shin-honkaku).
  • Dans cet épisode, ainsi que dans le flashback dans "Syndrome de l'île déserte (2ème partie)", Yuki lit la traduction japonaise de La Femme dans la Garde-Robe, de Peter Antony (nom de plume des frères Peter et Antony Shaffer), publié en 1951 par Evans. La traduction japonaise a été publiée en 1996 par Tōkyō Sōgensha (ISBN 4-488-29901-6). Le livre contient des révélations pour l'épisode 8 (Syndrome de l'île déserte (2ème partie)).
  • Koizumi annonce que le trajet avec Arakawa vers l'île durera une heure. Arakawa lui-même dira plus tard que le trajet ne durera qu'une demie-heure. Dans le roman, Koizumi annonce une demie-heure. Ce serait une coquille des animateurs (Koizumi dit bien "ichi jikan" (一時間), soit une heure). Cela ne semble rien indiquer de significatif.
  • A 16:27 on peut voir Kyon surpris par un serpent. C'est une référence à une histoire courte sur laquelle est basé l'épisode, et dans laquelle Kyon dit et pense souvent que le voyage d'études et bien mieux que d'aller à la recherche d'UMA (Unidentified Mysterious Animals, soit de mystérieux animaux non identifiés), particulièrement sur le Tsuchinoko.
  • Dans la scène du jeu de Baba-Nuki (version japonaise du Pouilleux), le six de pique est mal dessiné.
  • Kyon perd la partie de Pouilleux jouée à bord du bateau. Dans la nouvelle originelle, "Le Syndrome de l'île déserte" c'est Koizumi Itsuki qui perd. De plus, Itsuki est connu pour presque toujours perdre face à Kyon dans le roman, même si ce n'est jamais montré dans l'anime.
  • Une faute d'inattention possible dans l'animation : vers 7:50, Haruhi, Mikuru et la sœur de Kyon s'en vont en laissant leurs canettes au sol ; ces canettes ont disparu quelques instants après (~8:00).
  • Dans le roman, la petite sœur de Kyon n'est pas du voyage. De même, Haruhi, Kyon, Mikuru et Yuki boivent du vin pendant les premier et second petit-déjeuners. Suite à leur gueule de bois le troisième jour, Haruhi, Kyon et Mikuru font le vœu de ne plus jamais boire (Yuki est immunisée contre les effets de l'alcool).

Signe Mystérieux

  • C'est l'épisode 8, chronologiquement.
  • La phrase initiale de Kyon "Après avoir passé le Tanabata dans un état de mélancolie...", et à 5:27 Kyon dit "Elle (Haruhi) ne vas pas commencer à parler de ce qui est arrivé lors du Tanabata d'il y a trois ans, non ?" Ce sont des références au chapitre "Rhapsodie de la Feuille de Bambou" dans le roman La Mélancolie de Haruhi Suzumiya, qui est le chapitre précédant "Signe Mystérieux." La feuille de bambou elle-même est aussi visible dans un coin de la pièce.
  • Kyon utilise le rythme d'un haïku lorsqu'il dit "Embêtant Oh tellement embêtant Embêtant."
  • Quand Kimidori annonce à Haruhi que les parents du Président du Club d'Informatique sont à l'étranger, Haruhi suggère le Canada comme lieu possible. La raison de cette suggestion est révélée dans l'épisode 10.
  • Kyon dit, "Tu utilise souvent cette excuse" dans l'appartement du président. C'est une référence à l'épisode 13 La Mélancolie de Suzumiya Haruhi V.
  • Dans cet épisode, la chambre du président du Club d'Informatique contient des posters de Aya Hirano, Minori Chihara, et Yuko Goto - les doubleuses respectives de Haruhi, Yuki et Mikuru.
  • Dans cet épisode Haruhi est représenté dans un article de journal en train d'embarquer la tour du président du Club d'Informatique, alors qu'en réalité c'est Kyon qui a emporté la tour. C'est peut-être une référence au roman dans lequel c'est bien Haruhi qui transporte l'ordinateur.
  • Dans le précédant article dans le journal, le président du Club d'Informatique touche le sein gauche de Mikuru, pas le droit, et Haruhi se tient derrière, pas sur le côté. Ceci nous indique qu'il s'agit de la mémoire de Kyon que nous voyons.
  • Plusieurs livre (parodiant des ouvrages connus au Japon) sont visibles sur une étagère du président :
    • Une copie de Dentaku Otoko (L'Homme Calculette, parodie de L'Homme du Train)
    • Une copie de NEET Kakumei - Mou Hatarakimashe... (La Révolution NEET - Je n'irai plus jamais travailler..., parodie de Diet Kakumei - Mou Diet wa Hitsuyou Nai! (La Révolution du Régime - Vous n'aurez plus jamais besoin de faire un régime !))
    • Une copie de Ashita e PIN-PON DASH (Le coup de sonnette du lendemain, ouvrage d'origine de la parodie inconnu)
    • Une copie du "Journal d'une disparition" par Hideo Azuma (ISBN 4872575334)
    • Chuunanbei no Arukikata (How to walk Central and South America, les "How to walk the World" sont les versions nippones de nos "Guides du Routard")
    • Hajou Genron (歯上言論, L'Argument sur les Dents, reprenant le nom de Hajou Genron 波状言論 (The Unduransce Argument), une maison d'édition indépendante à but non-lucratif, publiant livres, DVD et périodiques sur la culture otaku)
    • Emangeribyon E-conte 1 (Emmangelivion Storyboard Vol.1, parodie de Neon Genesis Evangelion Storyboard Vol.1)
    • Kaitei Shinban Paso-com Yougo Jiten (Dictionnaire du PC Nouvelle Edition Révisée, parodie de Nikkei Paso-com Yougo Juten (Dictionnaire du PC Nikkei))
    • Tsuushin Network Nyuumon (Etude des Réseaux de Communication, genre de livre plutôt récurent, donc pas d'ouvrage correspondant en particulier)
    • LAN ga Wakaru Hon (Comprendre le LAN, même problème que le précédent pour l'origine de ce livre).
  • "La vue d'un objet de crainte" est une référence au Monstre de la Planète Interdite.
  • Koizumi affirme que sa force est un dixième de celle qu'il a dans un espace fermé. Sa force totale est visible dans l'épisode 13 La Mélancolie de Suzumiya Haruhi V.
  • L'attaque d'Itsuki, "Fumoffu" et "Second Raid", sont les titres de l'histoire parallèle et de la suite de Full Metal Panic! - Fullmetal Panic? fumoffu et Fullmetal Panic! The Second Raid - qui sont aussi animés par Kyoto Animation. Aussi quand le Grillon Géant attaque Yuki, elle se protège avec une barrière défensive identique à celle générée par le "Lambda Driver" de Full Metal Panic!
Comparaison entre Haruhi Suzumiya et Higurashi no Naku Koro ni
  • Quand le Grillon géant est soigné durant la bataille, il suit la séquence de récupération des HP de Mushiking ("mushi" signifiant "insecte" en japonais).
  • A la fin de cet épisode, l'aperçu de l'épisode suivant imite le titre des épisodes de l'anime Higurashi no Naku Koro ni. Voir la comparaison sur la droite.
  • Il y a un possible trou scénaristique concernant les capacités informatiques de Nagato (voir l'épisode 11 Le Jour du Sagittaire). A moins de considérer que les capacité de Yuki dans cet épisode relèvent plus de la manipulation de données que de la manipulation physique d'ordinateur.
  • La citation de Mikuru "Le port d'armes est interdit." est une phrase rhétorique pour dire qu'elle n'est rien d'autre qu'une civile (notez que le port d'arme est interdit même aujourd'hui).
  • Évidemment, tout les évènement de Signe Mystérieux ont été planifiés par Nagato. Voici les preuves.
    • Quand Haruhi s'écrie "Peut-être quelqu'un cyber-terrorise la SOS-Brigade ! Qui est-ce ?", la caméra zoome sur le suspect.
    • Mikuru a l'air étrangement tendue lorsqu'elle présente Kimidori après avoir croisé le regard de Yuki. Possible que Nagato ait impliqué Mikuru dans le plan.
    • Quand Kimidori dit "Je suis si inquiète...", c'est annoncé d'un ton monocorde.
    • Nagato fixe des yeux Kimidori pendant qu'elle parle.
    • Koizumi jete un oeil à Yuki et quand il dit "Peut-être a-t-il été jugé que que ce serait suffisant ?" dans l'espace fermé. Ce qui démontre qu'il pense que Nagato contrôle la situation.
    • Le président du Club d'Informatique ne connait pas Kimidori. Possible que Nagato ait conspiré avec elle, comme le suspecte Kyon.
    • L'article du magazine Megami d'aout 2006 révèle que Kimidori est une autre interface humanoïde. (Dans le chapitre "Rédacteur en Chef ★ En avant toute !" du volume 8 "L'Indignation de Suzumiya Haruhi", Koizumi mentionne que "Kimidori Emiri-san est une collègue de Nagato-san").
  • Kyon enchaîne 5 négations lorsqu'il se demande combien de fois il vient de dire "pas" et dit "Si vous avez le temps, merci de les compter pour moi.".
  • Le nom du président du Club d'Informatique est caché tout le long de la série. Cependant, quand Kimidori prononce son nom, elle dit "Ya--" (le chat miaule). Certains ont confondu la fin de son nom avec le mot suivant desu, qui est en fait un suffixe japonais pour le verbe être.
  • A l'apparition du Grillon Géant, Yuki le désigne du doigt et Kyon lui dit par la suite qu'elle peut baisser le bras (lorsque la poussière est retombée). Pourtant elle ne montrait plus le cafard du doigt pendant l'apparition.
  • Durant l'explication du "problème" de Kimidori et un peu avant cette scène, l'effet sonore des cigales stridulant est utilisé. Cet effet sonore est aussi utilisé dans l'anime Higurashi no Naku Koro ni.
  • Dans la dernière scène, Nagato lit "Hadae no Shita", un roman de science fiction de Chohei Kambayasi (Hayakawa Publishing, 2004 ISBN 978-4152085610). L'œuvre traite des humanoïdes acquérant une personnalité, ce qui semble répondre à la question que Kyon lui a posé. Se référer à http://sto-2.que.jp/ndiary/2006/05/200605151.html pour l'identification du bouquin.

Syndrome de l'île déserte (2ème partie)

  • C'est l'épisode 10, chronologiquement.
  • Dans la séquence où Haruhi explique la vérité derrière les évènements de la villa, sa pose, celle d'Itsuki et de Mikuru sont des imitations de celles utilisées respectivement par Phoenix Wright, Miles Edgeworth et Maya dans le jeu Phoenix Wright: Ace Attorney pour Nintendo DS (la série est connue au Japon sous le nom de Gyakuten Saiban).
  • La date de diffusion hertzienne de l'épisode est le 22 mai, ce qui coïncide avec l'anniversaire de Sir Arthur Conan Doyle.
  • le criminel "inconnu" est monté à l'écran sous la forme d'une silhouette noire pour que son identité soit cachée. Ce qui est tout a fait dans le style de Détective Conan et dans celui de Tantei Gakuen Q. De plus, quand Haruhi prend sa pose finale à la fin de sa déduction dans-le-plus-pur-style-Phoenix-Wright, les dernières notes de la musique rapellent le thème principal de Detective Conan (Cependant, certains fans maintienne qu'il s'agirait plutôt d'une version "Particulière" de la musique du jeu Phoenix Wright).
  • Dans cet épisode, la caméra se focalise sur les yeux de Kyon pendant les scènes les plus noires. C'est une référence à la version anime de Higurashi no Naku Koro ni, lorsque la caméra se focalise sur les yeux de Maebara Keiichi quand il expérimente un évènement particulièrement traumatisant.
  • Dès le début de cet épisode, une personne est morte et une autre est portée disparue. Ce qui est le plan scénaristique d'Oyashiro-sama dans Higurashi no Naku Koro ni.
  • Vers la fin de l'épisode, on voit Keiichi bouger le couteau alors qu'il est encore planté dans le carnet. Puisque sa poche n'a qu'un seul trou, c'est donc qu'il a été obligé de sortir le couteau, puis le carnet, puis de replanter le couteau à nouveau.
  • C'est le seul épisode dans la série où Kyon est témoin d'une conversation entre Nagato Yuki et Suzumiya Haruhi. Et même alors, Yuki ne fait qu'une simple remarque générale avec une porte entre eux. Il n'y a que deux autres fois où il est sous-entendu qu'elles aient eues un échange de mots, lorsque Haruhi emprunte la salle du Club Littéraire et quand elle demande à Yuki de jouer de la guitare (même si dans ce cas là, Haruhi n'indique pas que Yuki lui ait répondue). Yuki a cependant déjà parlé en présence de Haruhi (pour lire ses lignes lors du film et pour dire 'Je t'aime' dans la partie de jeu dans Syndrome de l'île déserte (première partie)) mais dans toutes les occasions elle était passivement en train d'obéir aux ordres de Haruhi (apparement dans le but de rester un observateur neutre).
  • Vers la fin de l'épisode, Suzumiya Haruhi apelle Kyon 'Watson-kun'. C'est une référence évidente au Docteur James Watson, de la série de livres de Sherlock Holmes par Sir Arthur Conan Doyle. Il y a en fait beaucoup de similarités entre Kyon et le Docteur Watson, principalement dans leur point de vue envers leurs excentriques complices. Dans les deux séries, ils jouent le role du narrateur principal et nous voyons les aventures se dérouler principalement depuis leurs perspectives, rarement depuis celle des autres personnages (Suzumiya Haruhi et Sherlock Holmes).
  • La relation entre Kyon et Suzumiya et celle entre Sherlock Holmes et Watson peut aussi être vue comme similaire. Dans les deux cas, le duo est associé ensemble par des forces hors de leur contrôle (Watson avait besoin d'un colocataire, et Suzumiya et Kyon sont assis à côté en classe), et c'est la curiosité du personnage narrateur qui pousse leur liens à se renforcer. Plus intéressant, les liens du côté de Holmes et Suzumiya se reflètent chacun, lors qu'ils impliquent leur complices dans leurs activités malgrés le fait de n'avoir apparement pas besoin d'eux (en effet, tous les deux semblent trouver ennuyeux que leur partenaire les suivent, malgrés qu'il semblent insister tous les deux sur cette nécessité). Dans le même sens, à la fois Holmes et Suzumiya ont besoin d'une audiance lors de leur performance qui puisse s'accorder avec eux, et ce rôle est rempli par le personnage du narrateur (qui, à son tour, prend la place du lecteur).
  • Dans le roman, Haruhi ne donne jamais ses déductions comme dans l'anime. En fait, la petite sœur de Kyon n'était pas là pour distraire le majordome et c'est Kyon qui dira à Koizumi que le meurtre est un faux. Celui-ci avoue tout après ça.
  • A la toute fin, Koizumi semble zieuter un gros poireau dans le cou de Kyon d'un regard significatif. Aucune explication n'a jamais été donné et cette scène n'apparait pas dans le roman (et ça ne risque pas, puisque Kyon ne semble pas savoir ce que Koizumi regarde, et que la narration du roman est faite du point de vue de Kyon). Il est possible que ce soit une annonce faite avec l'accord de l'auteur, mais cela n'annoncerai alors qu'un roman ou un anime encore non publié.

Un Jour Sous La Pluie

  • Chronologiquement, il s'agit de l'épisode 14.
  • Cet épisode est une histoire originale qui a été écrite pour la série par Nagaru Tanigawa lui-même.
  • Le titre "Un Jour sous la Pluie" est l'opposé de "Un jour ensoleillé" (アル晴レタ日ノ事, Aru hareta hi no koto) qui est un extrait des paroles du générique de fin Hare Hare Yukai (ハレ晴レユカイ).
  • Le téléphone portable de Haruhi est un Sony Ericsson premini–II argent avec un cordon NekoMan.
  • Les voix en fond sonore pendant la scène de "mystery show" est une parodie de Détective Conan.
  • Le jeu de cartes à collectionner auquel jouent Kyon et Itsuki dans cet épisode s'appelle Dragon All Stars (ドラゴン☆オールスターズ).
  • A 10:30, pendant qu'elle oblige Mikuru à quitter son costume de grenouille, Haruhi cite un passage extrait du générique de fin Hare Hare Yukai ("Boooon! WAPU de RUPU na kono omoi wa", traduit en "Boooon ! Ces sentiment en boucle..."). la boucle faisant référence à un histoire non animée "des huits sans fin" dans lequel elle obtient le costume de grenouille et qui parle de "boucles" temporelles.
  • A 12:53, le texte entendu provient de la série Air de Kunisaki Yukito. Ceci est probablement un clin d'oeil au fait que Daisuke Ono, qui double Itsuki, fait la voix de Yukito dans cette production.
  • De 13:02 à 13:15, les répliques entendus sont des jeux de mots sur différents noms du magazine Ace.
  • De 13:16 à 13:23, les répliques citées proviennent du drama Trick.
  • De 14:00 à 15:00, le membre féminin de la troupe comique dénommée Ice Candies (qui joue pendant la lecture de Nagato) se fait appeler Yuki. Il s'agît de Matsuoka Yuki qui double Tsuruya.
  • Kyon se plaint du manque de reconnaissance de la part de Haruhi. En réalité elle murmure des remerciements dans la bande-annonce de cet épisode, à la fin de l'épisode 8 Syndrome de l'île déserte (2ème partie).
  • La dernière image de Haruhi, juste avant le générique, est la même que l'illustration de la couverture du sixième roman de la série, Les Tremblements d'Haruhi Suzumiya (涼宮ハルヒの動揺, Suzumiya Haruhi no dōyō), l'image étant cependant inversée selon une symétrie horizontale. Ce roman regroupe plusieurs histoires courtes.
  • C'est le seul épisode où Nagato et sa doubleuse Minori Chihara ne sont pas mentionnées dans le générique. Malgré le temps passé à l'écran, Nagato n'a aucune réplique.
  • Cet épisode s'avère être le dernier dans l'ordre chronologique. Cela dit, il apparait avoir été fait spécifiquement verbeux et monotone, au point d'être considéré ennuyeux à voir (restant néanmoins assez divertissant). Cet épisode contient des scènes répétitives, comme Haruhi obligeant sans cesse Mikuru à enfiler divers costumes, ainsi que des plans fixes s'éternisant en longueur, couvrant des scènes sans réelles significations, représentant principalement Nagato en train de lire un livre avec en fond sonore des élèves interprétant une émission radio, le tout pendant plusieurs minutes d'affilée. Il semblerait que tout ceci ait pour intention de fournir un contraste avec une fin dramatique qu'aurait habituellement un anime, ou encore d'encourager à regarder les épisodes dans le désordre plutôt que chronologiquement.
  • Le thème principal de cet épisode s'avère être "La Brigade SOS sans Kyon". Bien que la série ait toujours été présentée selon le point de vue de Kyon, cet épisode est une exception et inclut de nombreuses scènes où il n'est pas présent, pendant lesquelles des plans fixes sont utilisés sans que personne n'assure la narration.
  • L'autre thème est "les signaux émotionnels de Nagato". Les actions de Nagato sont toujours subtiles, et cet épisode montre la légère variation dans ses réponses à différentes personnes. Par exemple, à 16:00, Nagato indique à Tsuruya où se trouve Mikuru, mais à 17:45, elle ne dit pas à Kyon où se trouve Haruhi.
  • Kyon se réveille avec deux cardigans sur son dos. L'un d'entre eux appartient forcément à Haruhi. L'autre provient soit de Nagato soit de Mikuru. Etant donné que toutes les autres lycéennes apparaissant dans cet épisode lui ont donné un vêtement (Mikuru une écharpe et Tsuruya un mouchoir), c'est donc probablement Nagato qui la première a déposé son cardigan sur le dos de Kyon lorsqu'il s'est endormi.
  • Quand Kyon se réveille, il demande à Haruhi si elle ne lui a pas dessiné quelque chose sur le visage. C'est une référence au quatrième roman, où Haruhi pose la même question à Kyon quand elle se réveille après avoir pris soin de lui à l'hôpital.
  • A 15:30, Kyon se plaint que "La météo disait que la pluie n'avait que 10% de chances de tomber",toutefois la pluie est bien là. Cela pourrait être dû au désir de Haruhi de marcher avec Kyon sous le même parapluie.

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi IV

  • Chronologiquement, il s'agit de l'épisode 4.
  • Le générique de début n'est pas diffusé dans cet épisode. On peut seulement voir les credits au début de l'épisode suivis d'un bref morceau du véritable générique.
  • Le mot "Super" de "Super Réalisatrice Haruhi Suzumiya" dans les credits est écrit en caractères plus petits que d'habitude.
  • Une faute d'inattention dans l'animation semble s'être glissée vers 04:15 : quand Kyon repose l'écran sur le bureau, Haruhi semble passer à travers les câbles de cet écran.
  • Pendant leur combat, Ryouko demande à Yuki "Tu aimes Kyon-kun, n'est-ce pas ? Je sais que tu t'en es rendue compte" sous forme d'"incantation" japonaise accélérée et inversée (vers 11:00). Une vidéo de ce que dit Ryouko est disponible.
  • Un couple formé vers 1:13 semble se séparer vers 15:35.
  • Dans la bande-annonce du prochain épisode, Kyon interrompt Haruhi en disant "Igiari" (Objection). C'est une référence au jeu Phoenix Wright: Ace Attorney pour Nintendo Game Boy Advance et Nintendo DS (connu au Japon sous le nom de Gyakuten Saiban), semblable aux références faites dans l'épisode 8.
  • Dans cette bande-annonce, Haruhi et Kyon proclament "Suzumiya Haruhi, Ready GO !" Il s'agit d'une référence à l'anime Mobile Fighter G Gundam (page non Fr).

Le Jour du Sagittaire

  • Chronologiquement, il s'agit de l'épisode 13.
  • Au début de l'épisode, Kyon et Koizumi ne jouent pas au jeu de Go (igo) mais au Gomoku (gomoku narabe), qui consiste à réaliser une chaîne de 5 pions avant son adversaire, et généralement joué avec les pièces et le plateau du jeu de Go.
  • Le script de cet épisode a été réalisé par l'écrivain Shouji Gatou, l'auteur de la série des Full metal panic!.
  • Le code du jeu vidéo modifié par Yuki est écrit en C, et compilé avec un compilateur C de Borland pour systèmes 32-bit. Elle termine le dernier fichier par ^C (caractère d'échappement) au lieu de ^Z (caractère d'échappement pour une fin-de-fichier), ce qui montre qu'elle se ravise au moment de modifier la section de code du jeu, et demande alors confirmation à Kyon. On peut en savoir plus sur le code proprement dit sur la page du Code Yuki.
  • On peut mentionner dans cet épisode une possible incohérence dans le scénario concernant les capacités informatiques de Yuki. Au début de l'épisode, il est suggéré qu'elle ne sait pas vraiment de servir d'un ordinateur (elle essaye d'utiliser la souris en l'agitant en l'air). Cependant, dans Signe Mystérieux, on la voit se servir d'un ordinateur sans difficulté. Bien que ses difficultés ne soient pas mentionnées dans le roman, cette ignorance manifeste peut être le résultat d'une scène de l'épisode 14, où Kyon tente d'éloigner la souris de Mikuru en la tenant dans les airs hors de sa portée. On voit alors Yuki en train de les regarder, et, puisqu'elle a probablement déjà vu l'utilisation normale d'une souris plusieurs fois, il est possible que ça soit une autre tentative de plaisanterie de sa part (comme lors du Syndrome de l'île déserte (2ème partie)).
  • Vers 15:25, Haruhi crie "Lancez le Gundam !" avec le mot "Gundam" censuré. La vidéo montrant ce Gundam (tirée de Mobile Suit Gundam, bien que la scène représentée semble avoir été redessinée) a elle aussi été brouillée. Ces références à Gundam sont les préférées de Shouji Gatou. De plus, quand la défaite du Club Informatique et sa destruction dans le jeu sont imminentes, le président crie "Honneur au Club Informatique !" lorsque son vaisseau est détruit, en référence à la défaite d'un commandant Zeon haut placé de la série originale Gundam.
  • Les différentes fenêtres qui s'affichent en suspension dans l'air sont certainement une référence à celles visibles dans Nadesico.
  • Dans la bande-annonce de l'épisode 12, une référence est faite à la série animée Macross 7. Haruhi dit "Ecoutez ma chanson !", suivie par Kyon qui répond "Bomber !", une référence directe au personnage Nekki Basara.
  • La musique du prélude est tirée du ballet de Daphnis et Chloé de Maurice Ravel, Suite n°2, 1 - Lever du jour.
  • La musique de la scène de combat (en version originale dans les phases in-game, mais aussi en version chiptune lorsque l'on revient dans la salle du club — qui n'est autre que la véritable bande son du jeu) est la Symphonie n° 7 en ut majeur "Leningrad" (I – Allegretto : thème de l'invasion) de Chostakovitch, interprêtée par l'Orchestre du Théâtre Mariinsky (Kirov) et l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam dirigés par Valeri Guerguiev, lors d'une représentation en public en septembre 2001 à Rotterdam.
  • La musique de la bataille finale est la Symphonie n° 4 (Mouvement IV : Finale - Allegro con fuoco) de Tchaïkovski, interprêté par l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, dirigé par Ievgueni Mravinski, enregistrée en automne 1960 en tournée à Londres.
  • Le personnage de la pochette du jeu The Day of Sagittarius III est le Capitaine Okita de l'anime Yamato (connu aussi sous le nom de Space Battleship Yamato, ou Star Blazers aux Etats-Unis). L'alter ego à la peau bleue du président du Club d'Informatique est aussi une référence à l'ennemi principal du Yamato, Lord Desler. La scène de l'attaque finale de Yuki est aussi une référence au canon ultra puissant du Yamato.
  • La vitesse de frappe de Yuki (au clavier) progresse de jour en jour pendant les journées d'entrainnement.
  • The Day of Sagittarius III pourrait être une référence au jeu de stratégie dans l'espace de type "4X" (eXplore, eXpand, eXploit, eXterminate = eXplorer, se développer/s'étendre, eXploiter, eXterminer) : Master of Orion.
  • D'autres références dans cet épisode :
  • (Erreur factuelle) Nagato lit un livre relié qui semble être l'édition Nord-Américaine de Starplex de Robert J. Sawyer. Cependant ce livre est sorti dans une version de poche et non en version reliée.

Live Alive

Comparatif entre le concert du film "Linda Linda Linda" et celui d'ENOZ.
  • Il s'agit de l'épisode 12 : c'est le seul épisode qui est chronologiquement à sa place dans la série.
  • Le titre de cet épisode pourrait être un hommage au jeu Live A Live de Squaresoft sorti sur Super Nintendo.
    • Il est dit que le Groupe de Musique dans le jeu joue une chanson de l'épisode.
      • Le titre pourrait aussi être un hommage à un épisode spécial situé après la série de Genesis Climber Mospeada, appellé "Love, Live, Alive!" (soit "Amour, Vie, Vivant !"). L'épisode se concentre principalement sur un concert interprété par l'un des personnages principeaux, Yellow Belmont.
  • Un membre du club d'informatique est présent dans le public lors de la diffusion de l'Épisode 00 - Les aventures d'Asahina Mikuru.
  • Dans l'épisode précédent, Le président du Club d'Informatique demande à Kyon s'il a vu l'affiche de présentation de leur jeu The Day of Sagittarius III au festival culturel. On peut voir Kyon passer devant leur salle vers 2:26.
  • On peut voir apparaître deux personnalités de la télévision japonaise vers 2:29, Hard Gay et Akihiro Miwa.
  • La pièce dans laquelle joue Koizumi est Rosencrantz et Guildenstern sont morts. Les analogies avec la série sont subtiles, néanmoins assez profondes. Par exemple, les 2 personnages principaux (de la pièce et de la série) sont souvent perplexes face aux évènements qui les entourent. Ou encore, la scène jouée par Koizumi (le débat sur la probabilité) nous donne une indication sur la nature du monde créé par Haruhi Suzumiya — en particulier sur le fait qu'il y aurait des forces "surnaturelles" agissant sur le monde et affectant les lois du hasard.
  • L'affiche indiquant Le Café du Troisième Reich (純喫茶 第三帝国, Junkissa Daisanteikoku) dans le couloir vers 3:58 est une référence au deuxième film de Lamu - Un Rêve sans fin (Urusei Yatsura 2: Beautiful Dreamer).
  • Tous les garçons qui font la queue pour le restaurant de yakisoba portent des lunettes. On peut d'ailleurs y voir le membre du club d'informatique présent à la projection du film de la SOS-Brigade qui est peut-être là pour voir l'actrice principale, Asahina Mikuru, dans le rôle d'une serveuse.
  • Quand Kyon dit à Taniguchi d'apprécier le festival "normalement", on peut voir ça comme une référence à l'épisode des sources chaudes de Full Metal Panic? Fumoffu.
  • Sur l'affiche du jeu de lancer d'anneaux, il est écrit "Jetez un anneau ou jetez votre vie !" (~7:12).
  • Le chef de l'orchestre à vent (~7:55) est un sosie de Joe Hisaishi.
  • Le groupe qui joue juste avant ENOZ est une reprise du groupe Detroit Metal City, groupe de death metal tiré du manga du éponyme de Kiminori Wakasugi (quelques images du manga). L'édition française du manga est assurée par les Éditions 12 bis.
  • Le concert d'ENOZ est une référence au film リンダリンダリンダ (Linda Linda Linda) (2005) de Nobuhiro Yamashita. L'intrigue du film est très similaire à l'histoire d'ENOZ : une des membres du groupe se blesse à la main avant la représentation au festival du Lycée. Après une dispute entre elle et la chanteuse, le groupe décide quand même de jouer, mais doit chercher une nouvelle chanteuse qui sera une étudiante étrangère, Song. Il leur reste seulement 2 jours pour répéter leurs chansons, des reprises du groupe The Blue Hearts. Une comparaison du concert en image à droite.
  • Le nom du groupe ENOZ est un hommage au groupe féminin ZONE, qui correspond à ENOZ à l'envers. ZONE est lui aussi constitué de deux guitaristes, une bassiste et une batteuse. De plus, une autre similitude avec ENOZ est le fait que ZONE se soit aussi dissout après que la majorité des membres ait obtenu leur diplôme. Les membres d'ENOZ voient aussi leurs noms proches de ceux de leurs homologues réelles : Takako, Mai, Miyuki et Mizuki pour ENOZ, Takayo, Maiko, Miyu et Mizuho pour ZONE; et elles jouent aussi respectivement des mêmes instruments : Mai (Maiko) à la basse, Mizuki (Mizuho) à la batterie, Miyuki (Miyu) au chant principal.
  • Les paroles de la chanson "God Knows" pourraient être vues comme une référence à l'épisode 14, La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI.
  • Instruments utilisés par ENOZ :
  • La Mondial Classic d'Haruhi est la guitare qui est devenue célèbre après avoir été utilisée dans le film Linda, Linda, Linda.
  • Il se met à pleuvoir juste au moment où ENOZ est sur le point de commencer à jouer ; il est possible que ce soit la manifestation du désir inconscient de Haruhi de faire salle comble.
  • En arrière-plan des évènements de l'épisode sont cachés des indices qui conduisent Haruhi à son interprétation avec Yuki :
    • La première fois vers 3:30, on peut voir la dispute entre les membres du groupe et le conseil des élèves, ainsi qu'une bunny-girl qui arrive vers l'entrée.
    • La seconde fois à 4:25, lorsque Tsuruya dit que leur classe "s'en met plein les poches", on voit 2 filles de ENOZ courir en premier plan avec des étuis à guitare.
    • La troisième fois à 7:02, lorsque Kyon dit à Taniguchi de profiter du festival normalement, on aperçoit Haruhi et Yuki courir en arrière-plan avec des étuis à guitare.
  • Une des membres de ENOZ parle de "MD" (~18:06), ainsi que Haruhi qui en fait mention lors du concert à 13:48. Il s'agît du format méconnu et peu utilisé du MiniDisc de Sony (sorte de disquette sur laquel on peut enregistrer différents formats comme l'ATRAC ou le MP3). Considéré comme meilleur que le MP3, il n'a cependant pas connu le succès par chez nous, notamment en raison du faible coût de la mémoire flash des lecteurs MP3.
  • Un plan de la scène où Haruhi et Kyon s'assoient sous un arbre après le concert rappelle l'Arbre des Confessions de la série de jeux Konami Tokimeki Memorial.
  • La dernière réplique de Kyon dans cet épisode ("Tu ne confondrais pas groupes et idoles ?") est une autre référence au groupe ZONE qui fait partie du genre bandol (band+idol, soit groupe et idole).

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi V

  • Chronologiquement, il s'agit de l'épisode 5 (épisode 13 dans l'ordre de diffusion).
  • Le chauffeur de taxi ressemble à Arakawa dans Le Syndrome de l'Ile Déserte (1ère partie) (épisode 6). Kyon se demande d'ailleurs dans le 7e roman si ce conducteur n'était pas Arakawa, celui-ci poursuivant un van avec le même taxi noir à l'arrière duquel sont assis Kyon et Mori.
  • Le long parcours en taxi rappelle Solaris, ce film classique de la science-fiction connu pour sa séquence de taxi de 10 minutes sur l'autoroute d'une grande ville japonaise futuriste (Osaka). Des scènes semblables se retrouvent dans des films de Mamoru Oshii comme Patlabor the Movie 2 et Urusei Yatsura 2 : Lamu Beautiful Dreamer.
  • Itsuki se réfère au principe anthropique.
  • Itsuki évoque à nouveau (sans la citer) l'hypothèse des 5 minutes du logicien Bertrand Russel (commentant l'idée de P.H. Gosse dans Omphalos).
  • Le même véhicule semble suivre le taxi avant et après qu'Itsuki ait amené Kyon dans l'espace fermé. Ou peut-être que Kyoto Animation a seulement utilisé et modifié la même image, pour que la route ne paraisse pas trop vide...
  • Dans le générique de fin, le nom de Haruhi apparaît séparément, et celui de Mikuru est absent. Cela représente certainement l'isolation croissante de Haruhi vis à vis de la Brigade SOS, ainsi que son amertume face à la relation développée entre Mikuru et Kyon, ces deux éléments menant finalement aux évènements de l'épisode suivant : La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI.
  • Les répliques de l'annonce de cet épisode final viennent de conclusions d'émissions télévisées japonaises.

"Prenez un bain! Brossez-vous les dents! (tiré de l'émission comique Hachiji da yo Zen'in Shugo!)

"Nous allons redevenir des filles ordinaires." (les derniers mots du groupe d'idols Candies)

"Ma Brigade SOS ne mourra jamais!" (le joueur de base-ball Nagashima Shigeo a dit de son équipe : "les Giants sont immortels pour toujours!" à la fin de son dernier match, en prenant sa retraite.)

"Soyez sûrs de regarder la semaine prochaine! Pierre feuille ciseaux!" (à la fin des épisodes de Sazae-san)

La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI

  • Chronologiquement, il s'agit de l'épisode 6 (épisode 14 dans l'ordre de diffusion) ; il correspond au dernier chapitre et à l'épilogue du premier roman.
  • Les génériques habituels sont absents de cet épisode. Mais la musique du début passe à la fin, après l'apparition du titre de la série, en même temps que des dialogues.
  • Pour rappeler la nature de Mikuru, Kyon utilise l'expression "la fille qui sautait dans le temps" (Toki wo kakeru shojo) : il s'agit d'un roman de Yasutaka Tsutsui dont le titre français est "La traversée du temps". Il a fait l'objet de plusieurs adaptations dont le film d'animation de Mamoru Hosada en 2006.
  • La musique accompagnant le point culminant de l'épisode est tiré de la symphonie n°8 de Gustav Mahler : "Symphonie des Mille" ; premier mouvement : "Veni, Creator Spiritus". L'enregistrement a été réalisé par l'Orchestre Philarmonique de Vienne, dirigé par Leonard Bernstein au festival de Salzburg le 30 août 1975. Bien sûr, le choix de ce passage doit sûrement quelque chose à son titre...
  • Une réplique de Kyon : "Quittons l'école!" est une référence à un livre de Nagaru Tanigawa : 学校を出よう!(Gakkou wo Deyou! : Quittons l'école!).
  • Le comportement étrange de Yuki avec la souris optique dans Le Jour du Sagittaire peut s'expliquer par une scène de cet épisode. Elle observe en effet Kyon qui tient le mulot en l'air pour le maintenir hors de la portée de Mikuru.
  • La petite sœur de Kyon chantonne le "Hare Hare Yukai" en entrant dans la chambre de son frère pour lui emprunter des ciseaux. Toujours sur la petit soeur, on voit qu'elle se lève et part à l'école (accompagnée de deux amies) aux mêmes heures que son frère.
  • Le docteur Freud dont parle Kyon en s'éveillant est bien sûr Sigmund Freud, fondateur de la psychanalyse ayant notamment travaillé sur l'interprétation des rêves.
  • Au début de la conversation entre Kyon et Itsuki, on voit deux membres du groupe ENOZ jouer de la musique au pied d'un arbre.
  • Dans le roman "Les soupirs de Suzumiya Haruhi" qui raconte la suite, l'histoire (réelle) de Kyon à propos des extraterrestres, des voyageurs dans le temps et des espers a été complètement rejetée par Haruhi. Mais six mois plus tard, elle en tire le scénario de Épisode 00 - Les aventures d'Asahina Mikuru...

Générique de début

  • Avant l'affichage du titre, quand Haruhi regarde l'étoile filante, la longueur de ses cheveux et les vêtements qu'elle porte changent. Ceci est une référence aux évènements du Tanabata qui ont lieux trois ans avant le début de la série. Ces évènements sont expliqués dans le chapitre "Rhapsodie des feuilles de bambou" du roman et dans le "1er épisode de la saison 2". (certains y voient une référence à l'openning de la série Vision d'Escaflowne)
  • Il y a un écran qui annonce "YUKI.N>" et quelques symboles de kanji qui se traduisent par "Allons encore à la bibliothèque la prochaine fois". C'est un spoiler de l'épisode 14 (La mélancolie de Haruhi Suzumiya VI).
  • Il y a une brève apparition d'une main armée d'un couteau. C'est un spoiler de la confrontation avec Ryouko Asakura dans l'épisode 10 (La Mélancolie de Haruhi Suzumiya IV).
  • Juste après, il y a une scène où un livre tombe au sol. Les fans imaginent que ce serait Yuki qui aurait lâchée son livre dans son empressement à sauver Kyon quand elle détecte l'espace de données de Ryouko Asakura. [Épisode 10- La Mélancolie de Haruhi Suzumiya IV]
  • A la scène suivante, de la neige est en train de tomber autour de quelqu'un qui serait probablement Yuki. Ce qui ressemble très étrangement à la sorte de poésie (ainsi qu'à son illustration l'accompagnant) qu'écrit Yuki dans le chapitre non encore animé "Rédacteur en Chef ★ Droit devant !" De plus, le mot Yuki signifie "neige" en japonais.
  • La scène où Haruhi porte un vêtement noir pourrait être une référence au jeu sur DS Osu! Tatakae! Ouendan!
  • Les formules mathématiques, physiques et chimiques vues dans l'opening sont : le positronium, des baryons lambda, un anneau de benzène, des cyclohexane, le nombre infini, la loi de Titius-Bode, la constante de Planck, l'équation de Drake, l'équation de Schrödinger indépendante du temps, la loi de Hubble, le produit infini, la définition de l'entropie de Shannon, des puissances de 10 positives, l'équation stationnaire de Schrödinger, E=mc², les axiomes des probabilités, la définition de l'opérateur laplacien, l'équation d'onde en dimension 1 d'espace, et des puissances de 10 négatives.
    Note : Les puissances de 10 sont 103(千, sen), 104(万, man) à 1048(極, goku) (chaque unité étant 104 fois plus grande que la précédente) pour les puissance positives, et 10-12(漠) to 10-21(清浄) (chaque unité étant 1/10 de fois plus petite que la précédente) pour les puissances négatives. Voir le Wikipédia japonais pour plus de détails. (虚空 (10-20) est listé comme 空虚 dans l'opening).
  • Vers la fin, on peut voir les planètes Saturnes, Vénus, Jupiter, Mars et la Terre. Et plus précisément, la Terre ressemble à une illustration expliquant la théorie du glissement des continents de Wegener.
  • La scène où Haruhi et Nagato s'étirent dans leurs uniforme d'EPS pourrait être une référence au moment où elles se sont associées pour gagner les courses de relais contre tous les autres clubs d'athlétisme (d'une bonne longueur, d'ailleurs). Cet évènement est mentionné dans le second volume du roman et a été animé dans "Les Soupirs de Haruhi Suzumiya I" de la "saison 2".
  • Vers la fin (2:54), Haruhi est montré debout sur les plots arrière du vélo de Kyon en se retenant à ses épaules. C'est très certainement une référence au voyage de la SOS Brigade à la piscine municipale du volume 5, Endless Eight, où Haruhi se tient sur le vélo de Kyon de façon similaire.
  • La courte scène où Haruhi joue du piano et visiblement une référence au drama-CD "La mélancolie de Haruhi Suzumiya : Sound Around", dans lequel Haruhi forme un groupe et compose une chanson originale en utilisant un piano.

Générique de fin

  • Il y a un tableau noir annonçant "Réunion de la Brigade SOS, Ordre du jour : le Tanabata !" en japonais. Ceci est une référence à l'épisode Rhapsodie de la feuille de bambou qui explique ce qui s'est passé trois ans auparavant.
  • La scène où l'on voit Kyon, costumé en renne pendant que le groupe banquète proviens de l'histoire non encore animé La Disparition de Haruhi Suzumiya.
  • Les mouvements de la danse pourraient provenir de la chorégraphie de Gag100 bun Aishite Kudasai par Berryz Kobo. on y trouve des ressemblance vers 0:30, 1:23, 2:00, 2:03 et 2:40. Cependant, la danse pourrait aussi avoir pour origine le trio de JPop de l'adolescence d'Aya Hirano, SpringS, dans lequel les trois chanteuses avaient pour habitude de danser en chantant. Il y a des action similaires dans le film de fin du drama Jouou no Kyoushitsu[en] aussi.
  • Il y a une rumeur comme quoi certains mouvements de la danse ont été animés à 30 fps en full animation de façon à ce que les fansubs ne puissent récupérer correctement la séquence d'animation. La meilleure justification est que cela permet une image plus douce. Beaucoup d'autres animes ont aussi utilisé un taux de frames variable (comme dans Pumpkin Scissors ou The Coyote Ragtime Show) dans leurs générique d'ouverture et de fermeture. Les variation de taux de frames n'a aucun effet sur la qualité vidéo des fandubs ou la capacité à capturer des flux vidéo.
  • A la 13ème secondes, il y a un écran montrant Mikuru Asahina glissant dans un costume de servante et renversant du thé sur la tête de Kyon. Ceci est très certainement une référence à l'introduction des Soupirs de Haruhi Suzumiya dans lesquels Haruhi se plaint du fait que Mikuru ne joue pas assez bien le rôle d'une servante maladroite (un MOE-mode parmi d'autres), du fait qu'elle devrait "accidentellement renverser les tasses de thé une fois sur trois !" et qu'elle devrait pratiquer en s'entrainant sur Kyon.
  • Le studio Kyoto Animation a produit une version "full dance" du générique de fin spécialement pour la sortie sur DVD.

Générique de début - Saison 2

  • À partir de 0:18, on peut voir les 5 membres de la Brigade à tour de rôle avec en fond des mots défilant, de taille différentes, les représentant. Ces mots sont listés en fonction du nombre d'occurrences, dans la mesure du possible.
    • Haruhi (0:18)
      • leader of the brigade = chef de la Brigade
      • information burst = explosion de données
      • self-righteousness = satisfaction de soi
      • closed Space = Espace Clos
      • director = réalisatrice
      • bunny girl
      • eccentric = excentrique
      • ponytail = queue de cheval
      • shameless = sans-gêne, impudente
      • excellent school record = dossier scolaire excellent
      • Shinjin = Avatar : signifiant littéralement "Être similaires à Dieu", les Shinjins reflètent la condition mentale de Haruhi ; ils peuvent être liés aux "Anges" de Neon Genesis Evangelion, dont les liens mentaux sont physiques, contrairement aux humains qui gardent leurs conflits mentaux dans leurs esprits organiques.
    • Kyon (0:28)
      • John Smith : voir Rhapsodie des feuilles de bambou
      • wallet of the Brigade = portefeuille de la Brigade
      • mere member = simple membre
      • key for everything = la clé de tout
      • feels troublesome for anything = agacé/ennuyé pour n'importe quoi
      • irregular factor = facteur irrégulier
      • beats around the bush = tourne autour du pot
      • losing heart to ponytail = ne résistant pas aux queues de cheval
      • chosen man = l'élu
    • Mikuru (0:31)
      • fighting waitress = serveuse de combat
      • nurse = infirmière
      • mega bust = grosse poitrine
      • mikuru beam
      • adult Mikuru = Mikuru adulte
      • immatured = immature : il pourrait s'agir ici d'une erreur, le mot "immatured" ne semblant pas exister, on lui préfèrera "immature"
      • TPDD = ce qui lui permet de voyager dans le temps (voir Rhapsodie des feuilles de bambou)
      • crybaby = pleurnicharde
      • pretty = mignonne, jolie, belle
      • secretary = assistante
      • star-shaped mole = grain de beauté en forme d'étoile
      • le mot coupé commençant par cos* pourrait être cosplay
    • Yuki (0:33)
      • expressionless = dénuée d'expression
      • complicated explanation = explication compliquée
      • unemotional = impassible, froide
      • The Data Integrated Thought Entity = Entité Pensante d'Intégration de Données
      • evil witch = sorcière maléfique
      • (Human?) interface for contacing with organic Humanoid interface = interface (humaine) pour être en contact avec une interface organique humanoïde : une erreur s'est peut-être glissée ici, avec le mot "contacing" plutôt que "contacting", sans parler de l'ordre des mots qui pourrait donner un sens erroné (on parlerait plutôt d'interface organique humanoïde pour être en contact avec les humains)
    • Itsuki (0:36)
      • shining red ball = sphère rougeoyante/rouge flamboyante
      • The Organization = l'Agence
      • part-time job = job à mi-temps
      • extensive knowledge = connaissances considérables
      • chess = échecs (le jeu)
      • gobang : jeu de plateau, voir Le Jour du Sagittaire
      • cards = cartes (jeu)
      • second-in-command = officier en second
      • Esper
      • mysterious transfer student = mystérieux étudiant transféré
      • handsome = beau gosse
      • smiling = souriant
      • *ing politely = * poliment : le verbe coupé pourrait être "talking" = parler
  • À partir de 0:43, on peut voir Haruhi courir vers la gauche avec des formules ou des mots défilants en arrière plan, pendant que les autres membres de la Brigade la rejoignent un à un dans l'ordre suivant: Kyon, Yuki, Mikuru, Itsuki.
  • À partir de 0:54, Haruhi frappe dans des panneaux de signalisation qui se retournent et affichent de nouvelles indications :
    • Le panneau au centre indiquant 通行止 ("Tsuukoudo") = route barrée se transforme en 通行可 qui pourrait être compris par "toutes directions".
    • Celui derrière indiquant 止まれ ("Tomare", qui est aussi le titre du générique de fin de cette saison) = stop se transforme en 進め!("Susume !") = en avant !
    • Le panneau de limitation de vitesse à 40 km/h (qui est la vitesse limite en centre ville au japon) se transforme en droit de rouler à vitesse infinie. Le symbole ∞ peut faire référence au chapitre Endless Eight animé lors de cette saison.
    • Le bonhomme rouge (pour les piétons) passe au vert avec l'indication 走れ = Courrez ! (au lieu du traditionnel "Walk").
    • Par la suite, l'alignement des visages des membres comme au départ d'une course pourrait être une référence au début du second opening de Saint Seiya.
  • À partir de 1:12, on peut voir les 5 membres de la Brigade courir vers la gauche, d'où défilent des mots, formules ou expressions sur des bandes de couleurs. On peut diviser ces défilements en approximativement 6 salves :
    • Première salve :
      • Alien
      • D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? : il s'agit d'une peinture de Paul Gauguin.
      • Gott ist tot = Dieu est mort : citation de Friedrich Nietzsche.
      • aggressiveness = agressivité/combativité
      • λs - λi = h/mc (1 - cos θ) : formule relative à l'effet Compton en physique.
      • flying human = homme volant
      • timeless = atemporel
      • out of place artifacts = OOPArt, soit Objets hors contexte
      • innovation
    • Deuxième salve :
      • Tsuchinoko : il s'agit d'une créature imaginaire issue du Japon, généralement décrite comme un serpent de 30 à 60 cm mais avec un corps de forme cylindrique disproportionné (diamètre de 7 à 15 cm) et une tête triangulaire.
      • Hodge Conjecture = Conjecture de Hodge (en) : conjecture de géométrie algébrique, elle est l'un des 7 problèmes du prix du millénaire.
      • pioneer = pionnier/créateur/innovateur
      • adventure = aventure
      • surprise
      • extrasensory perception = perception extrasensorielle
      • [Sy,Sz] = SySz — SzSy = ihSx : formule relative au spin des particules usuelles en mécanique quantique.
      • flying human
      • positiveness = certitude/détermination
    • Cinquième salve :
      • M-Theory = Théorie M : théorie visant à unifier les différentes théories des supercordes, utilisée en physique théorique.
      • possibility = possibilité/éventualité/hypothèse
      • d(1/3) -> u(2/3) + e- + |νe : il s'agit d'une formule de physique des particules, plus particulièrement de la décomposition d'un quark D en un quark U + un électron + un anti-neutrino.
      • positiveness = certitude/détermination
      • potentiality = potentialité
      • invention
    • Sixième salve :
      • infinity = infini
      • unidentified flying object = OVNI : objet volant non identifié
      • [Sy,Sz] = SySz — SzSy = ihSx : formule relative au spin des particules usuelles en mécanique quantique.
      • D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? : il s'agit d'une peinture de Paul Gauguin.
      • Il faut noter 2 autres mots dont seule la fin est visible : *own et *te.

Autres

  • Dans l'épisode 2, Yuki Nagato est en train de lire "La Chute d'Hypérion", le second livre de la tétralogie de science-fiction "Les Cantos d'Hypérion" de Dan Simmons. De même, elle lit "The Code Book" de Simon Singh dans l'épisode 3, "Phénoménologie de l'Esprit" par Georg Wilhelm Friedrich Hegel dans l'épisode 5, "La Femme dans la penderie" de Peter Antony dans l'épisode 6 et "Starplex" de Robert J. Sawyer dans l'épisode 11. Chacun de ces livres a un lien avec le scénario de l'épisode dans lequel on le voit.
  • Les incantations de Yuki Nagato consistent la plupart du temps en séquences de requêtes SQL accélérées et lues à l'envers.
  • Aya Hirano, la seiyuu de Haruhi Suzumiya, a dessiné elle-même chaque semaine les illustrations du personnage original NekoMan pour le décor du panneau des sponsors de chaque épisode.
  • Il y a deux lignes de texte qui placent des éléments temporel fixes dans l'épisode 2 : "En fin de compte, nous en étions arrivé au premier jour après la Golden Week" et "Ce qui fait d'aujourd'hui mercredi." Considérant que "le premier jour après la Golden Week" qui est le 6 mai est un mercredi, l'année où se passe cette histoire pourrait être 2009, ce qui sous-entends que "trois ans auparavant" corresponde à 2006. L'anime la mélancolie de Haruhi Suzumiya a été un gros succès de l'année 2006, et nous assistons actuellement à "l'explosion d'information" causée par Haruhi sur le net (à travers cette page ou sur Youtube, par exemple).
    • Cette théorie est malheureusement complètement détruite par les romans dans lesquels les dates données ne correspondent à aucune année existante. Voir cette section pour plus de détails.
  • La série évoque l'interprétation de Copenhague de la mécanique quantique, ce qui, en d'autres termes, suggère que la conscience d'une personne influe directement sur le comportement de particules subatomiques. Alors que la plupart des gens n'ont pas de contrôle sur cette opération, Haruhi y arrive cependant. D'un point de vue Macroscopique, cela s'interprète par sa capacité à influencer le résultat de n'importe quel évènement non-déterministe -- le tri aléatoire d'un jeu de cartes par exemple.
  • Le troisième DVD de l'édition américaine contient un répertoire secret nommé _MIKURU dans sa structure. il contient les photos prises par Haruhi.

Sur le site web officiel