Brassard

De Yukipédia de Haruhi.fr
Aller à : navigation, rechercher

Vous l’avez sans doute déjà vu porté, parfois même exhibé comme inspirant le respect. En arborer un, ce n’est pas seulement appartenir à une grande famille, c’est aussi communiquer en un instant son amour à une série remarquable.

Mais finalement, qu’est-ce que le brassard ?

Plus qu’un symbole, il s’agit sans conteste de l’un des éléments les plus représentatifs des frasques de Haruhi, adopté sans surprise par l’ensemble des fans.

Non content d’être l’accessoire idéal de tout bon passionné en vadrouille, il est d’autant plus indispensable qu’il est une marque distinctive, un phare dans la nuit de la foule, qui permet de se faire instantanément repérer.

Ainsi, c’est pour apporter cet élément essentiel à votre vie, combler ce manque que vous avez toujours ressenti, que ce guide est là.

Bien sûr, d’aucuns diront que mieux vaut acheter son brassard. À ceux-la, répondez simplement que mieux vaut acheter un mètre de tissu pour quelques euros ou charcuter un vieux T-shirt rouge, plutôt que d’acheter un coûteux produit du commerce à la provenance douteuse (potentiellement fabriqué par des enfants chinois, comment savoir ?).

De toute façon un brassard DOIT être enfanté dans les larmes et le sang de son créateur, alors vous vous retroussez les manches pour vous mettre au boulot. Loin d’être un supplice, vous constaterez vite que la joie du travail bien fait dépassera de loin celle que peut procurer l’achat d’un accessoire sans âme.


Matériel

Maintenant que la supériorité du brassard fait main ne laisse plus aucun doute, passons à la liste des ingrédients :

  • Un beau bout de tissu d’un rouge éclatant
  • Du fil à coudre (rouge, si possible) ou éventuellement des agrafes (le fil reste l’idéal, mais faute de grives…)
  • Un marqueur à tissu noir (ou une bombe de peinture si vous avez un pochoir)

Et ce sera tout. En ce qui concerne les ustensiles, une paire de ciseaux, normale ou crantée (le tissu a parfois tendance à s’effilocher avec une normale, mais la crantée est loin d’être obligatoire) ainsi qu’une bonne vieille machine à coudre feront l’affaire.

Pas de machine à disposition ? Une aiguille et un dé à coudre pourront la remplacer.

Ceux qui ont commencé avec les agrafes continueront avec une simple agrafeuse.


Création

Tissu ?

Tout d’abord, découpez la bande de tissu qui constituera votre futur brassard. Pour les dimensions, 25 cm de largeur pour 40 de longueur suffiront. Évidemment, si vous avez des bras particulièrement épais, ou que vous souhaitez pouvoir porter un manteau ou un pull en dessous de votre brassard, il vaudrait mieux une bande un peu plus longue.

Pas de panique, la taille peut être ajustée une fois le travail fini. Mieux vaut un brassard trop large que pas assez, alors n’hésitez pas à prendre jusqu’à 50 cm de long si vous avez le moindre doute .

Première couture

Une fois votre bande découpée, vous allez la plier dans le sens de la longueur.

Brassard01.jpg

Puis coudre les deux cotés ensemble, à 1 cm environ du bord. Avec une machine, vous pouvez planter régulièrement des épingles dans le tissu pour être sûr de suivre une ligne droite. Si vous cousez à la main, faites également attention à ne pas dévier, sans quoi les bords de votre brassard ne seront pas parallèles. Et si vous y allez comme un bourrin à l’agrafeuse, utilisez-la régulièrement, et de manière à ce que les agrafes soient toutes alignées sur une même droite parallèle au bord du tissu.

Brassard02.jpg

Je vous conseille d’ailleurs de faire deux lignes de couture successives, espacées de quelques millimètre, de façon à mettre votre chef-d’œuvre à l’abri des ravages du temps.

Une fois cette tâche ingrate accomplie, retournez votre cylindre de tissu comme une vulgaire chaussette.

Brassard03.jpg

Ainsi, le bout-tout-moche-qui-dépasse disparaît à l’intérieur du cylindre.

Seconde couture et finition

Il ne vous reste plus qu’à plier votre cylindre dans le sens de la largeur pour coudre (ou agrafer violemment) les extrémités de la même manière que précédemment…

Brassard05.jpg

… à retourner une dernière fois votre brassard qui prend forme…

Brassard06.jpg

… et à y porter l’inscription de votre choix :

  • Chef de brigade : 団長
  • Assistant chef de brigade : 副団長
  • Ultra directeur/trice : 超監督
  • Grand détective : 名探偵
  • Ou plus simplement Brigade SOS : SOS団

Ou même n’importe quelle autre inscription, du moment que c’est fait dans le fun et le délire le plus total (« Petite sœur », « J’ai survécu à un espace clos », etc.).

Pour ce faire, vous pouvez directement écrire sur le brassard avec un feutre à tissu (entraînez-vous avant) : utilisez un pochoir pour guider le feutre ou bien une bombe de peinture avec le pochoir.

Pochoir01.jpg

Si le brassard est trop grand, rabattez l’un des bords à l’aide de trombones ou d’une épingle à nourrice.


Et voilà, vous pouvez maintenant affirmer haut et fort votre appartenance à l’expansion du Haruhiisme en France et faire crever de jalousie vos amis.

N’hésitez pas à vous trimballer avec en convention et à aller poster les photos de vos plus beaux brassards sur le forum.