Complément au dossier par Kabu

De Yukipédia de Haruhi.fr
Aller à : navigation, rechercher

‘Elle se débat dans sa cage mais ne veut pas la quitter’ (4/3)

Complément Kabu1.jpg

Complément au dossier de Watanuki, par Kabu


En considérant ce dossier en trois parties sur Haruhi Suzumiya, très bien construit et réfléchi, montrant certaines facettes de cette œuvre avec justesse, pour le haruhiiste quelque chose saute néanmoins aux yeux : ce dossier ne prend en compte que le seul anime et non le roman original. Pas que ce soit une grave faute de goût mais la lecture du roman apporte un point de vue différent, ainsi que certaines précisions qui peuvent s’avérer intéressantes.

Ne fuyez pas braves gens, l’objet ici n’est pas de vous spoiler méchamment la saison 2 (pas plus que la 3 ou la 4) mais de mettre en perspective le dossier de watanuki en utilisant les romans. Certes, cet article utilise quelques points qui ne sont pas présents dans l'anime, Donc ceux qui veulent absolument se préserver pour Duke Nukem Forev... euh... pour la saison 2 devront faire un peu attention, mais rien de la trame principale n’est dévoilé, juré.


Commençons par l'analyse du personnage de Haruhi.

Complément Kabu2.jpg
Dans ce dossier, elle est décrite comme un dieu enfant avide d'extraordinaire mais qu'un "malheureux hasard" empêche toujours de voir ses envies réalisées.

C'est juste. Elle a en effet des réactions d'enfant qui veut absolument rencontrer des personnages étranges et qui règne en despote sur son entourage. En revanche, concernant le fait que le destin ou les autres personnages l'empêchent de réaliser son rêve, ça n'est pas tout à fait vrai. En réalité, Koizumi l'explique dans l’épisode 13 (ou 5 chronologique), il y a aussi une part d'adulte chez Haruhi. Cet adulte rationnel réfléchit posément et se dit "les aliens, les ESPer et tout ça... ça ne peut pas exister, de toute façon". En gros cette part adulte (certes plus difficile à percevoir) la limite. Elle fait en sorte que le monde reste un minimum cohérent mais aussi et surtout elle l'empêche de voir ce qu'elle a créé. En outre, même lorsque Haruhi se retrouve dans une situation réellement extraordinaire (épisode 14 par exemple), sa raison la rappelle ensuite à l'ordre et elle se dit "c'était un rêve... non, un cauchemar plutôt". Ce n'est donc pas seulement le destin et ses amis qui l'empêchent d'accéder à ce qu'elle désire, mais elle-même qui se limite. Après bien entendu on pourra dire avec ironie que dans sa position de déesse, Haruhi est le dit destin...

Image-Complément Kabu3.jpg
Toujours selon ce dossier, elle serait aussi d'un égoïsme sans borne, et n'hésiterait pas à tout faire pour obtenir ce qu'elle veut, quitte à écraser son entourage.

Là encore, ça n'est pas tout à fait vrai. En apparence oui, elle "prostitue" Mikuru, elle en fait voir des vertes et des pas mûres à Kyon etc... Mais il y a aussi des limites qu'elle ne veut pas franchir. Par exemple, lors des épisodes de l'île, elle a créé une "ombre" qui serait celle du tueur car elle ne voulait pas que ce soit l'une des personnes présentes sur l'île qui soit coupable. Elle aurait très bien pu ne rien en avoir à faire ou pire, faire en sorte que ce soit l'un d'eux en particulier.

En réalité, Haruhi est certes égocentrique mais pas totalement égoïste ; elle se préoccupe réellement de ses camarades. On peut supposer qu’elle les voit vraiment comme des subordonnés au sens strict du terme, et qu'en conséquence elle endosse aussi les responsabilités qui vont avec sa position de chef. Quand l'un de ses brigadiers tombe malade, ou quand elle pense qu'ils ont un problème, qu'il y a des tensions ou autre, elle s'inquiète pour eux, et fait tout son possible pour améliorer la situation, même lorsque celle-ci n'impliquerait pas directement de problème pour sa personne. (Si Yuki tombait malade par exemple, on ne peut pas vraiment dire que cela la gênerait dans ses activités. Pourtant...)


Il en va de même en sens inverse. Yuki, Mikuru et Koizumi ont chacun leur intérêt propre, c’est certain. D'ailleurs ces intérêts ne seront pas toujours en accord entre eux... Malgré tout, cela ne les empêche pas de penser au bien-être de Haruhi, même lorsque celui-ci va à l’encontre des objectifs imposés par leurs supérieurs. Koizumi par exemple dira plus tard : "Si je dois choisir entre l'Agence et la Brigade, je choisirai la Brigade. Je suis un membre de la SOS Dan avant d'être un ESPer sous les ordres de mes supérieurs"


Passons aux relations amoureuses.

Il est en effet aisé de déceler un triangle amoureux Haruhi - Mikuru - Kyon d'apparence classique mais qui est au final compliqué par une relation de force inédite. Cependant en ne visionnant que le seul anime, on oublie souvent un élément de taille dans l'équation : Yuki. Alors oui, dans l'anime, on ne voit pas beaucoup Kyon et Yuki batifoler dans les prés, c'est sûr. Dans les romans en revanche, cet aspect est de plus en plus développé au fil du récit, au point que Haruhi elle-même s'inquiète pour Yuki "qui va se faire dévorer toute crue par ce pervers de Kyon".

Complément Kabu4.jpg
Il n'empêche, même dans l'anime des éléments sont là, planqués, invisibles, qui révèlent que Nagato a elle aussi une place dans le jeu.

Un exemple classique : il est bien connu que les "incantations" de Yuki sont en fait des requêtes SQL dites par la doubleuse, puis accélérés et retournées. Prenez maintenant les incantations de Asakura lors de son combat contre Yuki dans l'épisode 10 (4 chronologique), passez-les à l'envers, et ralentissez-les. Ca donne : "Tu aimes Kyon-kun, n'est-ce pas ? Je sais que tu t'en es rendue compte". (Oui il y a des informations cachées même jusque là dans la série, et ce n’est pas un cas isolé, mais ce n’est pas ce dont il est question ici). Ce triangle amoureux devient donc un joli carré.


En fait, vous vous en êtes tous rendus compte, Suzumiya Haruhi est une série qui fait un joyeux melting-pot d'à peu près tout et n'importe quoi, de la comédie à la science fiction en passant par le policier et le fantastique. En plus du fanservice, il est donc naturel qu'on puisse aussi lui prêter des éléments de harem anime, même si ça n'est pas vraiment mis en forme comme un anime ecchi basique (et heureusement) et même si ça peut faire grincer des dents.


Complément Kabu5.jpg



Et qu'en pense Kyon dans cette histoire ?

Complément Kabu6.jpg
Selon ce dossier, Kyon n'est attiré que par Mikuru, et son baiser avec Haruhi avait pour seul but de sauver sa peau. Je reviendrai plus tard sur ce passage en particulier mais pour l'instant intéressons-nous à l'affirmation que Kyon ne ressent rien pour Haruhi.

Quand on regarde les commentaires sur les différents articles, ce qui ressort le plus souvent comme critique c’est un désaccord des lecteurs sur ce point. En effet, si Kyon n'est peut-être pas directement tombé amoureux de Haruhi, qu’il n'est pas "physiquement" raide dingue d'elle ni rien, dans sa relation avec elle on ne peut pas non plus réellement parler d'indifférence. S'il est allé lui parler c'est bien parce qu'elle l'intriguait, qu'elle l'intéressait, titillait sa curiosité.

Complément Kabu7.jpg
Il a dû ensuite supporter les conséquences de cet acte, en se coltinant tout ce qu'elle lui impose, mais finalement petit à petit il y prend goût. Dans l'épisode 14, il se demande effectivement ce qu'elle est pour lui. Il ne peut pas se résoudre à la considérer comme une camarade de classe ou comme le chef de la brigade, il se rend bien compte qu'elle est plus à ses yeux qu'une simple amie. Par la suite il aura honte de ce sentiment et ne voudra pas l'avouer : dans l'épisode 4, celui du baseball (le 7 chronologiquement, donc suivant directement le 14) quand Koizumi lui demande comment il avait fait pour rétablir la situation lors des évènement précédents, il dit qu'il ne veut pas en parler, et qu'il préfèrerait tout sauf devoir le refaire. Le chemin qui lui reste à faire par la suite, c'est d'accepter ce sentiment qu'il éprouve pour elle. C'est en partie ce que montre l'épisode 9 (14 chronologiquement) : Une relation plus intime et plus complice entre Haruhi et Kyon, qui, même s'il râle d’avoir cédé à son caprice en allant chercher le radiateur, commence à montrer son affection pour elle, et à se dire que finalement "ça n'est pas si mal". Par la suite s'il doit choisir entre vivre avec ou sans Haruhi à ses côtés, il n'hésitera plus vraiment, il préfère être avec elle plutôt que s'ennuyer.

Haruhi c'est donc celle qu'il a du mal à suivre tant elle explose dans tous les sens mais qui le fascine et qui lui permet de s'évader de sa vie morne et triste, une friandise exotique qu’il ne refuse pas. Même s'il ne veut pas l'avouer, il en pince quand même largement pour elle.


Complément Kabu8.jpg
Mikuru, en revanche, plus qu'un objet sexuel, il est probable qu'il la voie comme une pauvre chose qu'il faut protéger. Certes ses atouts physiques ne le laissent pas indifférent, mais l'aspect "petite chose mignonne" du moe qu'elle exerce joue aussi un rôle très important. Il est d’ailleurs passablement énervé lorsqu’il ne peut pas assurer son rôle de protecteur face à la folie de Haruhi (c'est-à-dire dans la plupart des cas).

Petite parenthèse sur le fait qu'elle ne fait rien contrairement aux deux autres. Le rôle de Mikuru petite, comme des autres, est d'observer Haruhi. Mais contrairement à eux elle n'a aucune capacité particulière, c'est une humaine "normale" malgré le fait qu’elle voyage dans le temps, et elle ne peut pas agir directement. Elle ne peut même pas prévenir Kyon sur son futur, car en fait elle n'est pas au courant de ce qui va se passer (et c'est pour ça qu'elle a peur et pleure en permanence). Elle est vraiment là en tant qu'observatrice extérieure au sens strict du terme. En gros c'est une cassette VHS vierge qui va servir à enregistrer ce qui se passe. Plus tard, une fois devenue adulte, elle pourra agir. Dans l'anime on le voit déjà : c'est la Mikuru adulte qui agit, jamais l'autre. Tout ça pour dire que je pense que pour Kyon, il y a ces deux aspects concernant Mikuru : L'attirance physique directe et le désir de protéger.


Et Nagato ? Hé bien c'est encore différent.

Complément Kabu9.jpg
Yuki c'est celle qui le protège lui en fin de compte. Il ne compte plus le nombre de fois ou elle l'a sorti de la panade. Elle est le seul personnage sur lequel il sait qu’il pourra compter quelle que soit la situation. De ce fait, il lui voue une sorte d'admiration, voire même un culte, il l'appellera "Déesse Nagato" plusieurs fois dans le roman.

Mais sa froideur et son mutisme le facine tout autant qu’ils l’attristent. Il n'aura donc de cesse de vouloir la rendre plus humaine, progressant petit à petit dans la compréhension de sa personnalité, il se targuera bientôt d'être le seul à pouvoir lire des émotions sur son visage. Et aussi étrange que cela puisse paraître, c’est avec elle qu’il aura au final le plus de facilité à communiquer. Du fait qu’il ait en elle une confiance quasi absolue, il lui est plus aisé de se livrer à elle ; d’autant plus qu’il sait qu’elle ne portera probablement pas de jugement sur les secrets qu’il lui confiera. Elle n’est pas là pour juger, mais pour accumuler des données, et assurer leur protection (ainsi que la protection de leur source, c'est-à-dire Haruhi et Kyon).

Yuki c'est donc un peu la mère protectrice pour laquelle il aurait un complexe d'œdipe en quelque sorte (même si c'est exagéré).Elle aussi le fascine, et il finit par l'aimer tout autant que les deux autres.


Je pense que Kyon aime chacune d'elles car il trouve dans chacune une chose différente. C'est un peu pour ça que je parlais plus haut de mécanisme de harem anime.

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP


Venons-en à la place réelle de Kyon et à son comportement à lui

Complément Kabu11.jpg
C'est là où ça devient encore un peu plus compliqué. C’est le principal problème de ce dossier en 3 parties. Je ne sais pas si c'est volontaire ou si c'est simplement parce que l'anime montre plus cet aspect que les autres possibilités mais voilà : ce dossier est trop centré et axé autour de la seule analyse de Haruhi.

Je suis d'accord avec la plupart de cette analyse, l'enfermement sur soi et l'appel à l'aide désespéré autant que le dieu enfant inconscient (avec les restrictions dont je parle plus haut). Seulement voilà, Haruhi n'est pas le seul personnage sur lequel on peut se centrer pour décrire l'anime. Les trois personnages "anormaux" sont hors course bien sûr, mais Kyon est en revanche tout aussi important qu'elle, et il est dommage qu'il ne profite pas lui aussi d'une analyse approfondie. Pourtant il y a un moment où cette importance est touchée du doigt, c'est dommage de ne pas l'avoir exploité d'avantage

Citation
à la fin, Yuki n’évoque pas Haruhi, elle s’adresse à Kyon par ordinateur interposé pour lui dire qu’elle aimerait le revoir, lui. C’est aussi à Kyon que Koizumi s’adresse à la fin, c’est à lui qu’il fait ses adieux, tandis que Haruhi reste jusqu’au bout plongée dans l’ignorance.


Ne peut-on pas justement se demander pourquoi ces trois là (Mikuru est aussi dans le même cas, même si elle fait passer son message à travers Itsuki) attachent plus d'importance à leur relation envers Kyon que celle qu'ils ont avec Haruhi ? S’ils ne cherchent pas à être vraiment ses amis, alors pourquoi en est-il différemment de Kyon ? Pourquoi est-il si important pour eux ?


Complément Kabu12.jpg



Certes, en tant qu’élément "clef" et seul régulateur possible de l'humeur de Haruhi, il leur est précieux dans leurs missions respectives, mais ce ne saurait être la seule et unique raison. Ne vous est-il jamais venu à l'esprit que ce pourrait être lui le véritable maître du jeu ? Que Haruhi pourrait n’être qu'un exécutant qui fait ce que Kyon voudrait lui-même faire inconsciemment ? Car Il le dit bien au début : Il croyait jusqu'à il y a peu en l'existence de ces êtres paranormaux de toutes sortes. Il voulait y croire mais a fini par abandonner... N'allez surtout pas croire que cette idée est de moi ni que c'est un monstrueux spoil du roman. En fait personne ne sait vraiment, mais c'est une théorie assez répandue.

Cette théorie communément appelée "Kyonisme" (par opposition à l’Haruhiisme) est basée sur des indices disséminés dans le roman, qui tendent à faire penser que les personnages ne sont pas réellement ce qu’ils paraissent. En particulier deux passages sont très intéressants. L’un est un pan entier du tome 9 qu’il serait malvenu de dévoiler ici et l’autre est le prologue du tome 1. Dans ce prologue, dont on ne trouve qu’un mince résumé dans l’épisode 2 de l’anime (le premier chronologiquement), Kyon nous explique qu’il était autrefois passionné par les histoires surnaturelles et qu’il aurait aimé être le protagoniste de l’un ou l’autre de ces récits fantastiques. Puis il s’est ravisé, se disant que ce serait trop dangereux pour lui, simple lycéen normal, d’être propulsé ainsi dans ce genre d’aventure. Non, il ne désirait pas être le héros, mais plutôt un compagnon du héros, un de ses faire-valoir, assistant à tous les évènements étranges qui se produisent autour du protagoniste sans avoir à se mouiller personnellement. Après avoir espéré pendant quelques années que cela ce produise, il finit par laisser tomber et rentre dans le rang. N’est-il pas étrange que ce qui se produit ensuite lors de son arrivée au lycée colle parfaitement avec la description ci-dessus ?

Complément Kabu13.jpg



Même sans prendre en considération ces théories, en parcourant le dernier article du dossier de watanuki, on voit tout de même que Kyon a un pouvoir de décision, qu'il n'est pas totalement passif.

Citation
Echec suprême, elle ne parvient pas à faire le premier pas, et c’est Kyon qui décide de faire cesser tout cela en l’embrassant


Ou

Citation
fallait-il sauver un monde fictif créé par Haruhi ou fallait-il sauver Haruhi en lui disant enfin la vérité toute entière ?


Autant de phrases suggérant que c'est parfois lui qui mène la danse. Bien malin celui qui pourrait nous prouver qu'il n'a en réalité aucun pouvoir (direct ou indirect) du tout.

Sur cette deuxième phrase ensuite il est suggéré qu’il fait le "mauvais" choix, en l'embrassant. En gros il a pris la pilule bleue au lieu de la rouge. Hé bien non...

Complément Kabu14.jpg

Le détail qui tue se trouve à la toute fin de l'épisode 14. Kyon dit "J'ai beaucoup de chose à lui dire, mais je vais commencer par lui parler d'aliens et de voyageurs temporels". Dans l'anime, on ne voit pas s'il le fait effectivement ou non. L'épisode suivant passe directement sur le baseball, sans parler de ce qui s'est passé avant. Et c'est là ou l'adaptation du roman en anime fait fort, car non seulement elle vous montre les choses dans le désordre (comme le roman), mais elle choisit surtout d'adapter des chapitres du roman qui ne forment pas non plus un tout continu. C'est à dire qu'il manque des bouts, qui chronologiquement sont entre l'épisode 14 et 4 (6 et 7) ou entre les épisode 7 et 6 (8 et 9). Ces fragments sont destinés à entrer dans la saison 2 (car sans eux la suite ne peux pas tourner de toute façon).

Tout ça pour dire qu’en réalité, l'ami Kyon raconte tout à Haruhi, de A à Z.

Dès lors, le fait que Kyon finisse par se ranger du côté des ESPer et aliens et laisser Haruhi macérer dans sa mélancolie s'avère inexact. Au contraire, il cherche à la sortir de cet état, à lui faire se rendre compte que le monde dans lequel elle vit est extraordinaire.

Pourquoi alors les épisodes suivants (7 à 14 chronologiques) ne présentent pas une Haruhi au courant des phénomènes qui l'entourent ? C’est simple : Yuki avait prévenu Kyon, s’il lui dit, elle ne le croira pas. Là encore, c'est elle-même qui s'enferme toute seule, alors que Kyon cherchait au contraire à la libérer.


Voila pour cet article.

Notez bien que tout comme Watanuki, je ne prétends pas détenir la Vérité concernant Haruhi. Vos critiques et remarques sont plus que bienvenues.