Glyphe

De Yukipédia de Haruhi.fr
Aller à : navigation, rechercher

Cinquième article du Livret Disparition :

Glyphe "Je suis là" en version standardisée

Ce glyphe aux formes bizarres est un message lancé par Haruhi vers les étoiles. Dans une langue extraterrestre inconnue, il signifie « Je suis là ». L'intention première de Haruhi était d'envoyer un message aux dieux Orihime et Hikoboshi, les amants légendaires représentés par les étoiles Véga et Altaïr. Au final, ce sont les aliens de Yuki, les voyageurs temporelles de Mikuru et les espers d'Itsuki qui entendront l'appel.

Représentation

Au cours de la série, on peut apercevoir le glyphe sous deux formes différentes :

- Tel que rencontré la première fois, dessiné par Kyon et la jeune Haruhi dans la cour du collège lors de la fête du Tanabata "il y a trois ans dans le passé".

Le glyphe dessiné par Kyon dans la cour du collège de Haruhi le 7/7 année 0

- On le retrouve sur le marque-page de Yuki que Kyon transportera à travers le temps :

Le glyphe écrit par Nagato sur un marque-page donné à Kyon

Importance

On peut considérer que c'est cet épisode, "Rhapsodie en Feuille de Bambou", avec son glyphe dans la cour du collège de Haruhi "il y a trois ans", qui est le premier acte notable de Haruhi alors qu'elle n'est plus une collégienne ordinaire.

C'est à partir de cet appel "Je suis là" que les différents groupes de forces se décideront à agir et à mettre en place les "observateurs" que sont Yuki, Itsuki et Mikuru. C'est ce tracé qui sera à l'origine de toute l'histoire abordée dans la série, la présence obligatoire de Kyon étant intimement liée à sa réalisation. Sans lui, pas de glyphe et sans glyphe pas de Brigade. On s'apercevra dans le film "La Disparition de Haruhi Suzumiya" que ce glyphe et les événements qu'il entraîne ont encore plus d'importance sur la suite du scénario, les routes de multiples personnages s'entrecroisant littéralement à ce moment précis.

Ce petit dessin anodin est à la source même de... toute la série : on s'en rend compte déjà, dès le premier épisode de la saison 1, quand Kyon rencontre Haruhi pour la première fois et que sa première réaction est de lui demander s'il ne se sont pas déjà rencontrés quelque part. C'est évidemment une référence à cet épisode.


Le glyphe présent sur le marque-page que laisse Yuki à Kyon à une double fonction.

En premier lieu, il donne à Kyon un indice sur la suite des événements à mener à un moment où il se sent complètement perdu. Sans lui, l'action ne pourrait avancer et les personnages ne sauraient que faire. C'est une sorte de boussole que Kyon saura utiliser à bon escient.

Ensuite, une théorie voudrait qu'il permette à Yuki de transférer de la meilleure façon possible des informations à son double dans le passé concernant la situation actuelle et la solution à appliquer. Et ce n'est pas tant le marque-page que le glyphe en lui-même, l'Alien "lisant" le glyphe tel un code-barre. Il y aurait donc éventuellement, dans ce simple schéma, un système de compression d'information à forte capacité pouvant être déchiffré à l'aide d'une technologie future. Une fois l'information déchiffrée, les voyageurs temporels pourront ensuite "se déplacer", sans risque de rencontre inopinée avec leur double du passé et sans risque physique. Ce qu'il faut retenir de ce déplacement temporel, c'est surtout qu'il remet en question la façon même dont les voyageurs temporels se déplacent. C'est une autre technologie, une autre façon de voir le temps et de s'y mouvoir. Mikuru avait déjà peur de Yuki pour des raisons évidentes de différence technologique, ce n'est pas cette nouvelle qui va la rassurer.



Bonus spécial Brigade SOS Francophone :

Lors de la convention Epitanime 2010, la Brigade a pu faire venir Noizi Ito, l'illustratrice des romans, sur la convention. Nous avions, à cette occasion, eu l'autorisation de peindre à la craie le glyphe dans la cour de l'école. Elle n'a pas pu s'empêcher de prendre la pose.

Le glyphe écrit à Epitanime
Noizi Ito prend la pause sur le glyphe à Epitanime 2010