Lectures de Nagato

De Yukipédia de Haruhi.fr
Aller à : navigation, rechercher

L'activité principale de Yuki Nagato est la lecture, et, la popularité du personnage aidant, certain fans se sont naturellement demandés ce qu'elle pouvait bien lire. Que ce soit dans les romans ou les épisodes, plusieurs sources d'informations sont disponibles, nous allons essayer ici de vous en donner un aperçu. Après tout, pourquoi ne pas en profiter pour agrandir votre culture littéraire grâce à la japanimation ?


Dans les romans

Lors de la publication du roman dans le journal de prépublication "The Sneaker", est paru une liste intitulé "Les 100 livres de Nagato Yuki". Voici une retranscription des livres de cette liste parus en français et disponibles sur le marché actuellement. La liste qui vous est présenté ci-dessous ne fait pas 100 éléments car de nombreux titres cités dans la version originale de cet article ne sont disponibles qu'au Japon. Si vous êtes à la recherche d'une liste de lecture qui puisse justifier votre passion pour les mangas et les animes, voici un très bon exemple.


  • La tétralogie des Cantos d'Hypérion, de Dan Simmons, chez Robert Lafont.
  • Deux morts dans un cercueil, de Ellery Queen, chez Gallimard, J'ai Lu et Denoël.
  • Marionnettes humaines, de Robert A. Heinlein, chez Gallimard et Une porte sur l'été chez OPTA , Rencontre et J’ai Lu.
  • Trois cercueils se refermeront, de John Dickson Carr, chez Le Masque et Librairie des Champs-Elysées.
  • La Cité des permutants, de Greg Egan, chez Robert Lafont et Livre de Poche.
  • Expérience terminale, de Robert J. Sawyer, chez J'ai Lu.
  • Phénoménologie de l'esprit, de Georg Wilhelm Friedrich Hegel dans de multiples éditions.
  • Le Meurtre de ma Tante, de Richard Hull, chez Librairie des Champs-Élysées et J'ai Lu.
  • Le Mystère De La Maison Rouge, de Alan Alexander Milne (auteur, entre autres, de Winnie l'ourson), chez Cercle Polar, Le Masque, et La Nouvelle Revue.
  • Histoire des codes secrets. De l'Égypte des pharaons à l'ordinateur quantique , de Simon Singh, chez Lattès et Livre de Poche.
  • La série 'Earl Dumarest' (L'aventurier des étoiles), de Edwin Charles Tubb ; tome 1 : Les vents de Gath, chez OPTA et Vaugirard N°1. Adapté en bande-dessinée chez Soleil.
  • Histoire de la Magie, de Eliphas Levi, chez Guy Tredaniel.
  • Les Cavernes d'acier, de Isaac Asimov, chez Hachette/Gallimard.
  • Le Livre de la Loi, de Aleister Crowley, chez Camion Blanc et Gouttelettes de Rosée.
  • L'Iliade, de Homère dans de multiples éditions.
  • Les Œuvres complètes de HP Lovecraft dans de multiples éditions.
  • L'Affaire de l'évêque, de S.S. van Dine, chez 10/18.
  • Préméditation, de Francis Iles, chez Gallimard et Livre de Poche.
  • Élévation, de David Brin chez Gallimard et J'ai Lu.
  • Tau Zéro, de Poul Anderson, chez le Bélial (juin 2012).
  • Le Livre des Damnés, de Charles Fort, chez Joey Cornu et DURANTE.
  • Le Jour des Triffides, de John Wyndham chez Terre De Brume et Gallimard.
  • L'Invasion des profanateurs, de Jack Finney, chez Denoël et Gallimard.
  • À la recherche du temps perdu, de Marcel Proust dans de multiples éditions.
  • Les Frères Karamazov, de Fedor Dostoïevski dans de multiples éditions.
  • L'Innocence du Père Brown, de Gilbert Keith Chesterton, chez Ombres.
  • Le Monde vert, de Brian Wilson Aldiss, chez J'ai Lu, Terre De Brume et Gallimard
  • L'Anneau-Monde, de Larry Niven chez OPTA, J’ai Lu et Mnémos.
  • La Stratégie Ender, de Orson Scott Card, chez Denoël, OPTA, J’ai Lu et Livre de Poche.
  • Le cycle de Ténébreuse, de Marion Zimmer Bradley dans de multiples éditions.
  • Félidés, de Akif Pirincci, chez Points, le Seuil et Métailié.
  • Terminus, les étoiles, de Alfred Bester, chez Denoël.
  • Le Rouge et le Noir, de Stendhal dans de multiples éditions.
  • Danse, danse, danse, de Murakami Haruki, chez le Seuil.
  • Meurtres dans le décagone, de Ayatsuji Yukito, chez Karasu.
  • Chansons populaires de l'ère Showa, de Murakami Ryû, chez Picquier.
  • Dogra Magra, de Yumeno Kyûsaku, chez Picquier.


Dans la série

D'autres fans se sont concentrés sur les livres que l'on peut voir dans la série, qu'ils soient lus par Yuki ou simplement visibles dans la bibliothèque du club. Le studio Kyoto Animation ayant cherché à coller au plus près au roman, il est normal que certains éléments de la liste précédente réapparaissent ici. Encore une fois, nous nous sommes limités aux productions disponibles sur le territoire français.

La suite de cet article est extrait de la page "Trivia" du Yukipédia, une encyclopédie en ligne maintenue par les fans de la série et recensant la liste des éléments référentiels de chaque épisode. Nous ne vous montrons ici que les références littéraires présentes dans les épisodes de la saison 1, mais il y a pleins d'autres clins d’œil dans la série à d'autres œuvres ou objets de notre monde réel. Si vous souhaitez en savoir plus ou rajouter des informations, n'hésitez pas à nous rendre visite : http://Yuki.Haruhi.fr


La Mélancolie de Suzumiya Haruhi I (Saison 1 DVD 1 épisode 2)

  • Yuki est en train de lire La Chute d'Hypérion de Dan Simmons. Une série de science-fiction dans laquelle des voyageurs débarquent sur une planète inconnue pour y chercher un trésor avant de se rendre compte qu'il est gardé par le plus terrible des gardiens.


La Mélancolie de Suzumiya Haruhi II (Saison 1 DVD 1 épisode 3)

  • Yuki lit la version japonaise du livre de Simon Sigh, L'histoire des codes secrets. De l'Égypte des pharaons à l'ordinateur quantique, publié en France aux éditions Lattès. On y détaille les multiples façons de coder et décrypter un message, et les différents moyens de communiquer entre hommes.
  • Le livre que Yuki prête à Kyon est Hypérion de Dan Simmons. C'est le premier livre de la tétralogie des Cantos d'Hypérion (qui est suivi par La Chute d'Hypérion, le livre qu'elle était en train de lire lors du précédent épisode).


La Mélancolie de Suzumiya Haruhi III (Saison 1 DVD 1 épisode 4)

  • A la bibliothèque, Yuki lit la traduction japonaise de la Phénoménologie de l'esprit de Georg Wilhelm Friedrich Hegel, publié en 1807. Kyon est vu en train de lire le volume 2, I-My-Me de 学校を出よう, Gakkō wo Deyō (Partons de l'Ecole), un roman illustré de Nagaru Tanigawa (auteur du roman de Haruhi Suzumiya).


La Mélancolie de Suzumiya Haruhi VI (Saison 1 DVD 2 épisode 7)

  • Pour rappeler la nature de Mikuru, Kyon utilise l'expression "la fille qui sautait dans le temps" (Toki wo kakeru shojo) : il s'agit d'un roman de Yasutaka Tsutsui dont le titre français est La traversée du temps. Il a fait l'objet de plusieurs adaptations dont le film d'animation de Mamoru Hosada en 2006 diffusé par KAZE en France et un roman publié chez L’École des Loisirs.
  • Une réplique de Kyon : "Quittons l'école !" est une référence à un livre de Nagaru Tanigawa : 学校を出よう!(Gakkou wo Deyou! : Quittons l'école !).


Syndrome de l'Île déserte I (1ère partie) (Saison 1 DVD 3 épisode 10)

  • Kyon nomme deux îles : L'île du Panorama est une référence au roman policier de Edogawa Ranpo (que vous connaissez si vous avez lu les premières aventures de Détective Conan chez Kana), et l'île du Nourrisson, qui est le lieu de "naissance" de Mothra (un monstre récurent de films catastrophe, similaire à Godzilla).


Syndrome de l'île déserte (2ème partie) (Saison 1 DVD 3 épisode 11)

  • La date de diffusion hertzienne de l'épisode est le 22 mai, ce qui coïncide avec l'anniversaire de Sir Arthur Conan Doyle (auteur des Sherlock Holmes).
  • le criminel "inconnu" est monté à l'écran sous la forme d'une silhouette noire pour que son identité soit cachée. Ce qui est tout a fait dans le style du manga Détective Conan et dans celui de Tantei Gakuen Q. De plus, quand Haruhi prend sa pose finale à la fin de sa déduction dans le plus pur style Phoenix Wright, les dernières notes de la musique rappellent le thème principal de Detective Conan (Cependant, certains fans maintiennent qu'il s'agirait plutôt d'une version "particulière" de la musique du jeu Phoenix Wright).
  • Vers la fin de l'épisode, Haruhi apelle Kyon "Watson-kun". C'est une référence évidente au Docteur James Watson, de la série de livres de Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle. Il y a en fait beaucoup de similarités entre Kyon et le Docteur Watson, principalement dans leur point de vue envers leurs excentriques complices. Dans les deux séries, ils jouent le rôle du narrateur principal et nous voyons les aventures se dérouler principalement depuis leurs perspectives, rarement depuis celle des autres personnages (Suzumiya Haruhi et Sherlock Holmes).
  • La relation entre Kyon et Haruhi et celle entre Sherlock Holmes et Watson peut aussi être vue comme similaire. Dans les deux cas, le duo est associé ensemble par des forces hors de leur contrôle (Watson avait besoin d'un colocataire, et Haruhi et Kyon sont assis à côté en classe), et c'est la curiosité du personnage narrateur qui pousse leurs liens à se renforcer. Plus intéressant, les liens du côté de Holmes et Haruhi se reflètent chacun, lors qu'ils impliquent leur complices dans leurs activités malgré le fait de n'avoir apparemment pas besoin d'eux (en effet, tous les deux semblent trouver ennuyeux que leur partenaire les suivent, malgré qu'il semblent insister tous les deux sur cette nécessité). Dans le même sens, à la fois Holmes et Haruhi ont besoin d'une audience lors de leur performance qui puisse s'accorder avec eux, et ce rôle est rempli par le personnage du narrateur (qui, à son tour, prend la place du lecteur).


Le Jour du Sagittaire (Saison 1 DVD 4 épisode 13)

  • Référence à Martians, Go Home ! de Frederic Brown ("Martiens verts" vers 16:38)
  • Nagato lit un livre relié qui semble être l'édition Nord-Américaine de Starplex de Robert J. Sawyer qui parle des difficultés d'un capitaine de vaisseau hébergeant des aliens et des terriens à s'ouvrir aux rencontres d'autres extra-terrestres.


Live Alive (Saison 1 DVD 4 épisode 12)

  • La pièce de théâtre dans laquelle joue Koizumi est Rosencrantz et Guildenstern sont morts (une pièce de théâtre mettant en scène des personnages tirés de la pièce Hamlet de Shakspeare). Les analogies avec la série sont subtiles, néanmoins assez profondes. Par exemple, les 2 personnages principaux (de la pièce et de la série) sont souvent perplexes face aux évènements qui les entourent. Ou encore, la scène jouée par Koizumi (le débat sur la probabilité) nous donne une indication sur la nature du monde créé par Haruhi Suzumiya — en particulier sur le fait qu'il y aurait des forces "surnaturelles" agissant sur le monde et affectant les lois du hasard.
  • Le groupe qui joue juste avant ENOZ est une reprise du groupe Detroit Metal City, groupe de death metal tiré du manga éponyme de Kiminori Wakasugi (quelques images du manga). L'édition française est assurée par les Éditions 12 bis.


Autres

  • Les incantations de Yuki Nagato consistent la plupart du temps en séquences de requêtes SQL (langage informatique standardisé de requêtes à des bases de données) accélérées et lues à l'envers.

La bibliothèque du président du club informatique

Lorsque l'on visite la chambre du président du club d'informatique dans l'épisode Signe Mystérieux (Saison 1 DVD 3 épisode 9), on peut voir des livres sur les étagères.

Ce ne sont pas de véritables ouvrages, mais des références à d'autres livres existants réellement. Inutile de les chercher en librairie, ces œuvres sont toutes indisponibles sur notre territoire, mais leur traduction peut prêter à sourire et aider à comprendre le personnage.

On trouve une dizaine de références :

  • Dentaku Otoko (L'Homme de la Calculette) --> Densha otoko (L'Homme du train, disponible en manga chez Kurokawa et Taifu Comics - attention, il s'agit de trois mangas différents autour du même thème).
  • NEET Kakumei - Mou Hatarakimashe... (La Révolution NEET - Je n'irai plus jamais travailler...) --> Diet Kakumei - Mou Diet wa Hitsuyou Nai! (référence à La Révolution du Régime - Vous n'aurez plus jamais besoin de faire un régime !)
  • Ashita he PIN-PON DASH (Le coup de sonnette du lendemain) --> Inconnu. On ne sais pas si ça vient d'un ouvrage spécifique ou si c'est purement inventé, le "Pin Pon Dash" étant un jeu consistant à sonner et à s'enfuir avant que l'habitant n'ait le temps de réagir. Très pratiqué par les enfants avant l'invention de la télé.
  • Shissou Nikki Kai (Journal d'une disparition, édition révisée) --> Shissou Nikki (Journal d'une disparition, de Hideo Azuma disponible chez Kana).
  • Chuunanbei no Arukikata (How to walk Central and South America) --> Les How to walk the World sont les versions nipponnes de nos Guides du Routard.
  • Hajou Genron (歯上言論, L'Argument sur les Dents) --> Hajou Genron (波状言論, The Unduransce Argument), une maison d'édition indépendante à but non-lucratif, publiant livres, DVD et périodiques sur la culture otaku.
  • Emangeribyon E-conte 1 (Emangelivion Storyboard Vol. 1) --> Neon Genesis Evangelion Storyboard Vol.1 un ouvragecompilant les planche de storyboard de la série Evangelion, dont le président semble être un gros fan.
  • Kaitei Shinban Paso-com Yougo Jiten (Dictionnaire du PC Nouvelle Édition Révisée) --> Nikkei Paso-com Yougo Juten (Dictionnaire du PC Nikkei, le "Nikkei" désignant ici un le plus connu des quotidien économique japonais. Un peu comme si Les Ecchos publiaient un dictionnaire informatique.)
  • Tsuushin Network Nyuumon (Étude des Réseaux de Communication) et LAN ga Wakaru Hon (Comprendre le LAN) --> Pas de livre en particulier tellement ces titres sont trouvables n'importe où.