Théologies

De Yukipédia de Haruhi.fr
Révision de 26 mars 2008 à 19:25 par Kabu (discussion | contributions) (la genèse selon Haruhi-Kami : correction des numeros d'épisodes)

Aller à : navigation, rechercher

Ce qui suit dévoile tout ou partie de l'œuvre.

Cet article devra être étayé par des sources par la suite.


Théologie des 5 éléments

Introduction sur les mythologies chinoises et japonaises

Pour les amateurs de mangas et d'animes, les noms de Byakkô, Suzaku, Seiryû et Genbû sont des noms qui leur évoquent foncièrement des choses. En effet, ces noms reviennent dans différentes œuvres bien connues des otakes. On pourrait citer entre autres Abenobashi, YuYu Hakusho, ou même Fushigi Yuugi par exemple.

Mais que sont ces quatre noms ?

Ils représentent en fait quatre divinités tutélaires (ou animaux totems) de l'astrologie chinoise. Chaque animal garde un des points cardinaux du ciel : Gembû (la tortue noire) garde le Nord, Suzakû (l'oiseau vermillon) le Sud, Seiryû (le dragon d'azur) l'Est et enfin, Byakkô (le tigre blanc) l'Ouest. Pour plus d'information, l'article des quatre animaux sur Wikipédia fournit de nombreuses informations.

Toutefois, il est nécessaire d'apporter quelques précisions vis-à-vis de la théorie qui va être développée ci-après.

En effet, cette doctrine a, par la suite, intégré un cinquième élément, la terre, représenté par le Kirin, la licorne jaune. Le Kirin est d'ailleurs au centre d'un roman-fleuve japonais intitulé "Les 12 Royaumes". Cet animal étant un animal sacré, car créé par l'Empereur Céleste. Ce dernier a aussi créé le monde. Et c'est là où transparaît la première divergence importante entre mythologies chinoise et japonaise. Dans la mythologie chinoise, le Kirin se retrouve placé au centre du plan formé par les quatre autres animaux sacrés, formant un tout. Il s'intègre alors dans le système des cinq éléments.

Dans la mythologie japonaise, cette place est par contre occupée par l'Empereur Céleste, le garant du monde. Histoire et mythologie se mélangent alors, l'Empereur japonais étant considéré, en quelque sorte, comme l'Empereur Céleste, il fallait s'arranger pour que les divinités des points cardinaux veillent sur lui. Le Kirin chute alors à la place d'animal-roi des animaux à poil, tout comme l'est la tortue pour les animaux à carapace, le dragon pour les animaux à écaille et le phénix pour les animaux à plume (attention, l'animal-roi est celui qui règne sur les autres espèces de son type, il n'a rien à voir en quoi que ce soit avec les quatre divinités tutélaires dont on à parlé au début). Pour les Japonais, c'était une nécessité de s'arranger pour profiter du pouvoir de ces quatre divinités tutélaires. Elles étaient donc fondamentales, car permettant de protéger l'Empereur des attaques des démons ou Yômas qui dévalaient les pentes des montagnes du Nord-Est. Le volume 2 du manga Onmyôji sera d'ailleurs une source d'informations intéressantes pour le lecteur curieux sur ce sujet.

Extrapolations entre les personnages et les divinités

Les personnages de Haruhi Suzumiya ont tous un caractère particulièrement trempé et il est amusant de noter que les membres secondaires sont au même nombre que les divinités tout en leur correspondant. Et tous gravitent autour de Haruhi, qu'ils doivent finalement protéger contre elle-même.

Voici les différentes raisons qui poussent à poser cette extrapolation qui lient les personnages et les divinités.

Nagato Yuki/Genbu

Genbu garde la porte Nord. Alias "la tortue noire", elle est représentée par une tortue et un serpent liés ensemble. Pourquoi un serpent ? La théorie la plus communément admise est que les tortues mâles sont incapables de procréer correctement (comment ça, les nippons ont un sexe de tortue ?). De ce fait, la tortue femelle se lie donc à un serpent pour avoir une descendance. De plus, Genbu gouverne les étoiles de la vie, de la mort et de la longévité. Sans compter qu'étant au Nord, elle est liée à l'hiver.

Nagato Yuki est une personne froide, ce qui lui semble tout indiqué. De plus, sa connaissance absolue du monde, sa capacité à prédire l'avenir la lie définitivement à Genbu. Il n'y a guère de différence entre régenter les étoiles de la vie et savoir quand votre cornet de glace va tomber sur votre petite amie.

Et pour finir, sa nature "extraterrestre" fait qu'elle ne pourra pas simplement s'accoupler avec un homme de même type qu'elle. Pas que ça soit physiquement impossible, mais cela ne serait d'aucune utilité pour ses supérieurs et aucune des parties n'auraient un quelconque intérêt à cet acte. C'est ainsi que Kyon devient le serpent qui pourrait s'accoupler avec elle. Leurs natures sont différentes, comme le serpent est différent de la tortue, mais ils peuvent s'accoupler ensemble.

De plus, une des images du générique de la série la représente sous la neige. Et Gembû représente l'hiver... Mais aussi à l'eau dont la force tranquille et l'apparente douceur peuvent être aussi imperturbables que Yuki.

Itsuki Koizumi/Seiryû

Seiryû est le Gardien de la Porte Est, porte qui éclaire le monde en laissant passer le soleil. Mais n'est-ce pas ce que fait Itsuki en éclairant le spectateur de ses explications (même s'il s'envole dans des théories compliquées) ?

Seiryû est aussi lié avec le bois, élément stable s'il en est. Et Itsuki est toujours calme, peu de choses peuvent l'ébranler. De plus, le dragon représente aussi l'air même si ce dernier n'existe pas dans ces mythologies. Et l'air est léger, taquin, difficile à saisir. Ce qui correspond aussi au caractère d'Itsuki. De même, comme les dragons, ses pouvoirs lui permettent de voler dans le ciel et ses boules d'énergie (de feu ?) peuvent être assimilées à des jets de flamme (d'énergie ?) de la bouche d'un dragon.

Dans le tableau des cinq éléments, le bois est aussi dominé par le métal. Hors Kyon est celui qui lié à cet élément. Cela expliquerait pourquoi Itsuki perd tout le temps contre lui aux jeux.

Mikuru Asahina/Suzaku

Suzaku représente le feu et l'été, donc la chaleur. Et difficile de renier le fait que Mikuru est l'archétype même de la personne qui existe pour échauffer les ardeurs des mâles.

Suzaku est souvent représenté sous la forme d'un Phœnix, oiseau noble et élégant. Difficile sur ce point d'y lier Mikuru. D'un autre côté, malgré les difficultés qu'elle a rencontrées, Mikuru a toujours sur renaître de ses "morts". J'entends par là les destructions morales que lui inflige Haruhi. À chaque fois, elle renait de ses cendres pour repartir au combat courageusement.

Mais aucun doute par contre. Mikuru est bien un personnage de l'été pour porter des maillots aussi affriolants.

Kyon/Byakko

Byakko est associé à l'automne, l'Ouest et le métal. Et les paroles ardentes de Kyon sont tranchantes comme le métal. Il est aussi celui qui verra le soleil se coucher sur le monde quand Haruhi décidera de le détruire. Il sera le témoin de la fin.

De plus, le tigre blanc est très proche de l'empereur chinois via la mythologie. Il symbolise la puissance de ce dernier et on peut dire que Kyon est très proche de cet état de fait. Quelque part, il est la puissance d'Haruhi (voire plus, selon les théories des différents protagonistes). Et son discours au début de l'histoire reste assez mélancolique finalement, assez proche d'un temps automnal (même si cela évolue par la suite).

Ryoko Asakura/Criquet du désert/Yôma

Les yoma sont des démons. Ils viennent du Nord et plus précisément du Nord-Ouest. Dans Haruhi, les yomas ne peuvent pas être apparentés clairement à quelque chose de précis. Toutefois, durant la première saison de l'anime, on peut les lier à l'entité pensante de données. Les deux incidents majeurs et "dangereux" pour le groupe concernent l'attaque contre Kyon par Asakura et le criquet. Tous deux sont très proches de l'entité pensante vu qu'ils ont la même nature que cette dernière. Dans le deuxième cas, le danger est certes maîtrisé, mais dans le premier, on peut noter que les choses se compliquent. Les yomas venant du Nord-Ouest, les portes les plus exposées sont donc celles de Kyon et Yuki. L'un représente la puissance et l'autre la défense. Si Kyon est détruit, la puissance de Haruhi s'effondrera, ou plus exactement le monde sera détruit. Même si Kyon n'est pas fort, il est la source de puissance, tout repose sur lui. Yuki a une tâche plus défensive, la tortue se protégeant et n'étant pas du style à attaquer. C'est ce qui rend cette porte plus difficile à prendre et ce qui explique pourquoi Yuki est celle qui peut le mieux protéger le groupe. Et ce qui explique aussi pourquoi Kyon devient la cible prioritaire. C'est une porte plus facile à prendre pour s'attaquer à Haruhi. Ce qui explique pourquoi les Yômas choisissent plutôt de s'attaquer à la porte Ouest, c'est-à-dire Kyon. D'où l'on peut déduire qu'Asakura est une yôma. Les yomas pouvant s'entretuer, il n'y a donc rien de choquant à ce que Yuki puisse se débarrasser d'elle vu que finalement, elle a aussi une part de yoma en elle.

De là à dire que l'Entité Pensante est un yôma, il n'y a qu'un pas qui n'est pas franchissable pour le moment. Mais il n'en reste pas moins que les attaques viennent de choses liées à elle.

Suzumiya Haruhi/Empereur Céleste

L'Empereur Céleste est le créateur du monde et celui qui le régente. Difficile de ne pas faire le parallèle avec Haruhi. Il cimente le monde et est au-dessus des autres divinités (sans qu'elles soient pour autant à son service). Son existence permet l'existence des autres. Tout Haruhi !

Théories réunies par Corti.


Théologie monothéiste

La recherche de gnose haruhiiste est une discipline passionnante.

Il me semble que cette discipline, peut se baser sur les écrits révélés par le Livre I, et par la saison I de l'anime. Et donc, se passer de toutes évocations des autres Livres Saints.


Introduction

Parmi les points théologiques qui constituent le dogme, plusieurs portent à débat :


Il n'existe qu'un Dieu, et Dieu est Haruhi.


De cette affirmation, plusieurs questions découlent :

  • Cette unicité est-elle universelle dans le temps, c'est-a-dire n'y en a-t-il pas eu d'autres, et n'y en aura-t-il pas d'autres par la suite ?
  • Cette unicité prévaut-elle dans l'espace, c'est-a-dire Haruhi est-elle le Dieu d'une région donnée de l'univers, ou étend-elle son ministère sur l'ensemble de l'univers ? Et éventuellement sur plusieurs ou tous les univers ?
  • Quid des autres "faux dieux", ceux des religions révélées ou ceux des polythéistes et animistes ?
  • Y a-t-il un "avant" Haruhi ? Y-a-t-il un "après" Haruhi ? Haruhi est-elle mortelle, immortelle ou éternelle ?
  • Y a-t-il des évènements ou des prophètes annonciateurs de ce temps béni ?
  • ...

Pour tenter de répondre à ces questions, la seule source d'information disponible est constituée des Saints Écrits, et plus particulièrement de ceux du livre I.


la genèse selon Haruhi-Kami

D'abord, évoquée dans le chapitre 5 des temps chronologiques (ou chapitre 13 des temps de la révélation) de l'anime I.

La parousie serait datée de l'an 0 de la révélation de Haruhi :

C'est lors d'un match de baseball que notre déesse a découvert son existence et son isolement face à la multitude du monde. Ce qui eut pour conséquences son éveil.

  • On en déduit que le monde lui préexiste, puisqu'elle-même évoque un "avant" la révélation, et même un "avant" son existence (lorsqu'elle parle de ses parents).
  • Puisqu'il y a un "avant", elle n'est pas éternelle. Comme la déesse n'a pas encore atteint l'éveil complet qui lui donnerait la connaissance de sa nature, elle ne peut nous en dire plus.

La genèse selon Nagato-Hime

Dans son récit de la genèse, Nagato-Hime évoque 3 temps (placer ici des références) :

  1. Apparition de l'univers, sans qu'aucune nécessité divine soit définie. D'ailleurs dans sa cosmologie, il n'est pas précisé si cette apparition est en elle-même unique, ni sa cause.
  2. Apparition de l'Unité d'Intégration de Données (UID). Cette apparition est un évènement singulier (c'est a dire unique ou très rare, et rendant inadéquates les règles qui le précèdent), toutefois l'accumulation des données suite à l'apparition de l'univers, sous-tend que cette singularité était inévitable (ou nécessaire).
  3. Apparition de Haruhi. Cette apparition est décrite comme singulière et unique dans le champ de connaissance et d'analyse de l'UID. Yuki-hime montre que ce champ d'analyse est plus vaste que notre univers, car elle peut agir en liaison avec l'UID hors de notre univers (cf. l'Espace Clos et l'évènement du criquet). Cette apparition à surprise l'UID, ce qui sous-tend qu'elle n'est pas une nécessité (conséquence ou possibilité non nulle des lois connues par l'UID), en tout cas pas dans le champ d'analyse de l'UID.

Toutefois, il n'est pas précisé :

    • que ça ne se reproduira pas.
    • qu'il n'existe pas d'autres singularités différentes, mais relevant quand même de la divinité.

La genèse selon Mikuru-Hime

Le récit selon Mikuru est pour le moins obscur :

  • En un temps donné que nous nommerons "Gérard" (parce que certains l'appellent Gérard), il est devenu impossible de remonter dans le temps au-delà de l'an 0 RH (Révélation de Haruhi), ce qui suppose que précédemment a "Gérard", il était possible que de voyager plus loin...
  • Si nous supposons l'invariance des temps, cela est impossible :
    • Il faut donc considérer que Mikuru est une dinde lapine qui répète, en les déformant, des principes qu'elle ne comprend pas elle-même.
    • Ou plus probablement que la causalité et le temps ne sont pas invariants et qu'il existe un dialogue entre les temps (donc contraire à son explication des feuillets)...
  • Une autre possibilité est qu'un évènement temporel initié peu avant "Gérard" soit venu modifier le temps peu avant l'an 0 RH, par exemple un voyageur temporel venu provoquer l'éveil de Haruhi. À partir de là, toutes les spéculations sont possibles :
    • Mikuru est responsable de l'éveil, car elle est venue trop tôt et a fait une maladresse, ce qui expliquerait qu'elle accepte comme punition tout ce que Haruhi lui fait subir.
    • Haruhi, déesse immortelle, a créé un paradoxe en revenant provoquer son éveil (alors que l'éveil est nécessaire a son immortalité).
    • ...

Bref, ça reste confus, et il reste aux Mikuruistes bien des mystères à expliquer.

La genèse selon Koizumi-Dono

  • Dans la genèse selon Koizumi, il y a apparition singulière et concomitante de Haruhi et des ESPers, il n'y a donc pas de cosmologie à proposer. De plus, étant lui aussi un croyant, il est difficile de démêler la spéculation théologique, des données véritables dans son discours.
  • Son organisation ayant eu la révélation des pouvoirs de la Déesse, on peut toutefois déduire quelques éléments :
    • La déesse est mortelle, puisqu'ils ont songé à l'autopsier, toutefois nul ne connait les possibles conséquences d'un tel acte.
    • Plusieurs univers peuvent exister, y compris dans un même lieu.
    • La Déesse peut abandonner un univers sans le détruire.
  • On peut en conclure que tous les univers ne sont pas nécessairement tenus par Elle.
  • De plus, rien ne laisse supposer l'unicité de la divinité dans son discours.


En conclusion

  • La déesse est probablement immortelle, mais certainement pas éternelle.
  • Elle agit sur tout l'univers, et même sur plusieurs univers imbriqués.
  • Son unicité n'est pas établie, bien qu'elle soit, jusque-là, la première dans son genre.

Théories réunies par Ogami-Itto.